Mécanicien/ mécanicienne de camions et transport - analyse nationale de profession

Le Conseil canadien des directeurs de l’apprentissage (CCDA) reconnaît la présente Analyse nationale de profession (ANP) comme la norme nationale pour la profession de mécanicien/mécanicienne de camions et transport

Série d'analyses de professions

Available in English under the title: Truck and transport mechanic

CNP : 7321

Année de désignation : 1984

Téléchargement PDF

Télécharger la version PDF (1 937 Ko) de ce contenu.

Information générale

Champ de compétence du mécanicien ou de la mécanicienne de camions et transport

« Mécanicien/mécanicienne de camions et transport » est le titre officiel Sceau rouge de ce métier tel qu’accepté par le CCDA. Cette analyse couvre les tâches exécutées par un mécanicien ou une mécanicienne de camions et transport dont le titre professionnel a été reconnu par certaines provinces et par certains territoires du Canada sous les noms suivants :

 

NL

NS

PE

NB

QC

ON

MB

SK

AB

BC

NT

YT

NU

Mécanicien de camions et transport

            x        

 

 

Mécanicien/mécanicienne de camions et transport

        x            

 

 

Technicien d’entretien de véhicules de transport

    x                

 

 

Technicien ou technicienne de camions et d’autobus

          x          

 

 

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport inspectent, réparent et entretiennent les camions commerciaux, les véhicules d’urgence, les autobus et les véhicules de transport routier. Dans certaines provinces et dans certains territoires, ils peuvent également faire l’inspection, la réparation et l’entretien de semi-remorques commerciales et de véhicules récréatifs. Ils travaillent sur des systèmes et des composants structuraux, mécaniques, électriques et électroniques comme les moteurs, la cabine, le châssis et les cadres, les freins, la direction, la suspension, la transmission, les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC), les systèmes antipollution, d’alimentation en carburant et les systèmes hydrauliques. De plus, les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport diagnostiquent les problèmes des véhicules et en font la maintenance de manière préventive.

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport utilisent des outils spéciaux comme des outils à main, des instruments de vérification, de l’équipement de levage, de l’équipement d’accès, de l’équipement de soudage et de coupage, de l’équipement hydraulique, de l’équipement de sécurité, du matériel de recyclage et de récupération ainsi que du matériel électronique complexe et de diagnostic informatisé.

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport sont employés dans des entreprises des secteurs de l’agriculture, de la construction, des mines, de la foresterie, de la pétrochimie et des transports. Ils peuvent travailler dans de petits ateliers de réparations, chez des concessionnaires de véhicules, dans des entreprises d’entretien de grands parcs de véhicules, dans des sociétés de transport en commun, dans des ministères responsables de l’infrastructure routière, dans des compagnies de chemin de fer ainsi que dans des entreprises de construction.

Le milieu de travail du mécanicien et de la mécanicienne de camions et transport change d’un emploi à l’autre. Ils travaillent souvent dans des positions inconfortables; ils doivent souvent grimper, se pencher, s’accroupir et s’agenouiller. Ils doivent également manipuler des pièces et des outils lourds.

Ils ont parfois à travailler dans des conditions météorologiques défavorables.

Travailler avec de la machinerie lourde et des outils mécaniques présente certains risques de blessures. Les principaux risques professionnels sont l’exposition à des produits chimiques et à des matières dangereuses, les mouvements répétitifs, et l’exposition au bruit ainsi que la manipulation d’objets aux bords tranchants.

Les principales qualités que doivent posséder les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport sont une aptitude à la mécanique, une dextérité manuelle, une bonne coordination oeil-main, et une force physique. Ils doivent également avoir une bonne compréhension des machines informatisées, posséder de bonnes aptitudes en résolution de problèmes et en analyse et avoir la capacité de lire et de comprendre les manuels d’entretien. Une bonne aptitude à communiquer et de la patience sont aussi des qualités importantes. Il est également avantageux de posséder de bonnes facultés visuelles, auditives et olfactives, car elles facilitent l’établissement de diagnostics.

La présente analyse reconnaît les similitudes ou les chevauchements avec les fonctions des mécaniciens et des mécaniciennes de véhicules automobiles, des mécaniciens et des mécaniciennes de machinerie agricole, des mécaniciens et des mécaniciennes d’équipement lourd, et des réparateurs et des réparatrices de remorques de camions.

Une fois que les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport ont acquis l’expérience nécessaire, ils agissent en tant que mentors et formateurs auprès des apprentis du métier. Ils peuvent aussi occuper des fonctions en supervision, en gestion des services et en formation.

Observations sur le métier

L’utilisation accrue de systèmes électroniques plus complexes dans l’industrie est une tendance qui se maintient. L’arrivée des modules de commande par ordinateur et du multiplexage pousse l’industrie à utiliser de plus en plus le diagnostic par ordinateur. Le mécanicien ou la mécanicienne doit posséder une grande compréhension des logiciels et de l’électronique, afin de pouvoir procéder au diagnostic, étant donné que la plupart des systèmes logiques sont maintenant commandés par modules électroniques.

Dans le but d’accroître l’économie de carburant, les véhicules sont construits avec des composants plus légers et en fonction de modèles plus épurés. L’industrie met aussi en place des composants pour le marché secondaire en vue d’améliorer l’économie de carburant.

Les émissions produites par les moteurs diesel soulèvent des inquiétudes. Les changements continus à la réglementation et aux normes relatives aux émissions auront un effet sur la méthode de fabrication et de maintenance des moteurs diesel. En effet, les nouveaux modèles des moteurs et des composants peuvent être la source de divers problèmes et de défectuosités des véhicules.

D’autres sources de carburant et d’énergie, comme le gaz naturel liquéfié (GNL), le gaz naturel comprimé et les systèmes de transmission électrique, sont utilisées plus fréquemment dans l’industrie du camionnage et du transport afin de réduire les émissions. Il y a une augmentation de l’utilisation des systèmes de transmission hybride avec des générateurs haute tension. Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport doivent changer leurs méthodes de maintenance, en raison de la nature des véhicules à gaz liquéfié et hybrides.

Dans le but de rendre les routes plus sécuritaires, il y a une augmentation de l’utilisation de systèmes d’évitement et de protection comme les régulateurs de vitesse adaptatifs, les structures de protection en cas de renversement et les protections antiroulis. Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport doivent être capables de diagnostiquer les problèmes des systèmes, de désactiver et de réparer ces systèmes.

Sommaire des compétences essentielles

Les compétences essentielles sont les compétences nécessaires pour vivre, apprendre et travailler. Elles sont à la base de l’apprentissage de toutes les autres compétences et permettent aux gens d’évoluer avec leur emploi et de s’adapter aux changements du milieu du travail.

Grâce à des recherches approfondies, le gouvernement du Canada et d’autres organismes nationaux et internationaux ont déterminé et validé neuf compétences essentielles. Ces compétences sont mises en application dans presque toutes les professions et dans la vie quotidienne sous diverses formes.

Une série d’outils approuvés par le CCDA ont été élaborés pour aider les apprenties et les apprentis à suivre leur formation et à être mieux préparés pour leur carrière dans les métiers. Les outils peuvent être utilisés avec ou sans l’assistance d’une personne de métier, d’une formatrice ou d’un formateur, d’une employeuse ou d’un employeur, d’une enseignante ou d’un enseignant, ou d’une monitrice ou d’un moniteur pour :

  • comprendre comment les compétences essentielles sont utilisées dans un métier;
  • déterminer les forces en matière de compétences essentielles et les aspects à améliorer;
  • améliorer les compétences essentielles et les chances de réussir un programme d’apprentissage.

Il est possible de commander les outils ou d’y accéder en ligne au http://www.edsc.gc.ca/fra/emplois/ace/outils/index.shtml.

Le présent document peut renfermer une description de la mise en pratique de ces compétences à l’intérieur des énoncés de compétences servant à appuyer chaque sous-tâche du métier. Un aperçu des exigences pour chaque compétence essentielle tiré des profils des compétences essentielles suit.

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport lisent différents documents papier et électroniques pour le diagnostic des problèmes et la maintenance, notamment les instructions des fabricants, les bulletins techniques de service et les procédures opérationnelles. Ils lisent et interprètent les règlements gouvernementaux qui précisent les méthodes d’inspection des véhicules et les exigences en matière de sécurité du véhicule. Ils trouvent les renseignements se trouvant sur les étiquettes comme les numéros des pièces et les numéros de série.

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport interprètent des organigrammes et des dessins techniques pour comprendre et diagnostiquer les systèmes. Ils étudient les données graphiques générées par l’équipement de diagnostic pour trouver l’information comme la durée, la vitesse et les tours par minute. Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport remplissent également différents formulaires, notamment des formulaires d’inspection des camions.

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport rédigent des remarques sur les plaintes et les problèmes, la cause d’un problème et le travail réalisé pour le résoudre. Ils peuvent laisser des notes de rappel à leurs collègues occupant d’autres postes, y compris des avertissements au sujet d’équipement défectueux. Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport remplissent des listes de vérification relatives à la sécurité avant les travaux. Ils peuvent aussi rédiger des rapports pour les réclamations d’assurance ou pour rapporter des accidents en milieu de travail.

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport analysent et comparent différentes mesures comme l’énergie, la dimension, la vitesse, le cheval-puissance, la température et le couple, conformément aux spécifications. Ils calculent les effets que les modifications ont sur la performance du véhicule. Ils peuvent utiliser certaines mesures pour déterminer la durée de vie approximative des composants.

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport échangent de l’information technique sur les réparations et le diagnostic avec les apprentis, les collègues et les fabricants. Ils parlent avec les gérants du service d’entretien et de réparation au sujet de l’attribution des tâches, des méthodes de réparation et de l’état des outils et de l’équipement. Ils peuvent parler avec les clients afin de répondre aux questions, de recueillir de l’information au sujet d’un problème à régler ou d’expliquer les résultats de l’inspection et des réparations.

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport évaluent la gravité des défectuosités des véhicules ainsi que l’état des pièces et ils décident des réparations et des remplacements à effectuer. Ils décident de la marche à suivre la plus efficace et de l’ordre des mesures pour effectuer le travail et veiller à ce que le véhicule puisse être utilisé en toute sécurité. Une compréhension des systèmes est importante afin de pouvoir exécuter le travail. Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport coordonnent leur travail avec leurs collègues, s’il y a lieu.

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport peuvent travailler de façon autonome ou avec d’autres personnes. Ils font partie d’une équipe qui comprend d’autres mécaniciens et mécaniciennes, des gérants du service d’entretien et de réparation, ainsi que le personnel du service des pièces et de l’entreposage.

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport utilisent de l’équipement de diagnostic comme des outils d’analyse et des analyseurs pour déterminer l’état de fonctionnement des composants. Ils utilisent du matériel informatique pour effectuer les réparations, télécharger des données à partir des ordinateurs de bord et contrôler les systèmes. Ils peuvent utiliser des bases de données pour récupérer de l’information sur les réparations et des dessins techniques ou pour saisir de l’information au sujet des réparations. Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport utilisent Internet pour accéder aux manuels en ligne, aux bulletins de services techniques ou à des notifications de rappel. Ils utilisent aussi des ordinateurs pour les tâches quotidiennes, notamment des courriels, la gestion des dossiers et l’utilisation du logiciel de gestion de flotte.

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport poursuivent un apprentissage continu afin de demeurer au courant des changements qui surviennent dans l’industrie. Ils peuvent participer à des séminaires de formation pour apprendre au sujet de nouveau matériel et sur la façon efficace d’effectuer un diagnostic et des réparations.

Remerciements

Le CCDA et EDSC tiennent à exprimer leur gratitude aux gens du métier, aux entreprises, aux associations professionnelles, aux syndicats, aux ministères et organismes gouvernementaux des provinces et des territoires ainsi qu’à toute autre personne ayant participé à la production de la présente publication.

Le CCDA et EDSC désirent particulièrement exprimer leur reconnaissance aux représentants du métier, ainsi que les autorités d’apprentissages ou les organisations nationales qui les ont sélectionnés.

  • Lance Campbell - Île-du-Prince-Édouard
  • Gord Charters - Ontario
  • Mario Collette - Nouveau-Brunswick
  • Lance Ereaut - Terre-Neuve-et-Labrador
  • Peter Ferguson - Nouvelle-Écosse
  • Gene Fraser - Manitoba
  • Auguste Gaudet - Saskatchewan
  • Ben Otteson - Alberta
  • Josh Pettigrew - Colombie-Britannique

La présente analyse a été préparée par la Direction de l’intégration au marché du travail d’EDSC. La coordination, la facilitation et la production de l’analyse ont été effectuées par l’équipe responsable de l’élaboration des ANP de la Division des métiers et de l’apprentissage Colombie-Britannique, la province hôte, a également participé à l’élaboration de cette ANP.

Les commentaires et les questions au sujet de cette publication peuvent être transmis à :

Division des métiers et de l’apprentissage
Direction de l’intégration au marché du travail
Emploi et Développement social Canada
140, promenade du Portage, Phase IV, 6e étage
Gatineau (Québec) K1A 0J9
Courriel : redseal-sceaurouge@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Date de modification :