Mécanicien/mécanicienne de camions et transport - analyse nationale de professions 2010

Le Conseil canadien des directeurs de l’apprentissage (CCDA) reconnaît la présente analyse de profession comme la norme nationale pour la profession d’outilleur-ajusteur ou d’outilleuse-ajusteuse.

2010 – Série d'analyses de professions

Available in English under the title: Truck and Transport Mechanic

CNP : 7321

Année de désignation : 1984

Téléchargement PDF

Télécharger la version PDF (688 Ko) de ce contenu.

Guide d’auto-évaluation pour l’examen du Sceau rouge – Mécanicien/mécanicienne de camions et transport

Utilisez l’outil d’auto-évaluation (PDF, 779 Ko) pour évaluer votre propre compréhension et votre expérience pour les tâches qui font parties de l’examen du Sceau rouge.

Information générale

Champ de compétence de l’outilleur-ajusteur ou de l’outilleuse-ajusteuse

« Mécanicien/mécanicienne de camions et transport » est le titre officiel Sceau rouge de ce métier tel qu’il a été accepté par le CCDA. Cette analyse couvre les tâches exécutées par les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport dont le titre professionnel est connu dans certaines provinces et dans certains territoires sous les noms suivants :

 

NL

NS

PE

NB

QC

ON

MB

SK

AB

BC

NT

YT

NU

Mécanicien de camions et transport

x

Mécanicien/mécanicienne de camions et transport

x

Technicien d’entretien de véhicules de transport

x

Technicien ou technicienne de camions et d’autobus

x

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport inspectent, réparent et entretiennent les camions commerciaux, les véhicules d’urgence, les autobus et les véhicules de transport routier. Dans certaines provinces et dans certains territoires, ils et elles peuvent également faire l’inspection, la réparation et l’entretien de semi-remorques commerciales et de véhicules récréatifs. Ils travaillent sur des systèmes et des composants structuraux, mécaniques, électriques et électroniques comme les moteurs, la cabine, le châssis et les cadres, les freins, la direction, la suspension, la transmission, les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC), les systèmes d’alimentation en carburant et les systèmes hydrauliques. De plus, les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport font la maintenance et diagnostiquent des véhicules de manière préventive.

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport utilisent des outils spécialisés comme des outils à main, des instruments de vérification, de l’équipement de levage et de guindage, de l’équipement d’accès, de l’équipement de soudage et de coupage, de l’équipement hydraulique, de l’équipement de sécurité, du matériel de recyclage et de récupération ainsi que du matériel électronique complexe et de diagnostic informatisé.

Les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport sont employés dans des entreprises des secteurs de l’agriculture, de la construction, des mines, de la foresterie, de la pétrochimie et des transports. Ils peuvent travailler dans de petits ateliers de réparations, chez des concessionnaires de véhicules, dans des entreprises d’entretien de grands parcs de véhicules, dans des sociétés de transport en commun, dans des ministères responsables de l’infrastructure routière, dans des compagnies de chemin de fer ainsi que dans des entreprises de construction.

Les petites entreprises ont périodiquement besoin des services de mécaniciens et de mécaniciennes de camions et transport pour effectuer différentes tâches. Les mécaniciens et les mécaniciennes travaillant pour de grandes entreprises peuvent se spécialiser dans certains des domaines suivants : moteurs et systèmes d’alimentation, organes de transmission, systèmes de CVC, direction, réglage de la géométrie, freins, transmissions, suspension, systèmes hydrauliques, électriques et électroniques, réparation de trains routiers ou services de diagnostic.

Le milieu de travail du mécanicien et de la mécanicienne de camions et transport change d’un emploi à l’autre. Le mécanicien ou la mécanicienne travaille souvent dans des positions inconfortables; il ou elle doit souvent grimper, se pencher, s’accroupir et s’agenouiller. Il ou elle doit également manipuler des pièces et des outils lourds.

Travailler avec de la machinerie lourde et des outils mécaniques présente certains risques de blessures. Les principaux risques professionnels sont l’exposition à des produits chimiques et à des matières dangereuses, les mouvements répétitifs, l’exposition au bruit ainsi que la manipulation d’objets aux bords tranchants et d’équipement lourd.

Les principales qualités que doivent posséder les personnes qui exercent ce métier sont une aptitude à la mécanique, une dextérité manuelle, une bonne coordination œil-main, une force physique, une endurance et une agilité. Elles doivent également avoir une bonne compréhension des machines informatisées, posséder de bonnes aptitudes en résolution de problèmes et en analyse et avoir la capacité de lire et de comprendre les manuels d’entretien. Une bonne aptitude à communiquer et de la patience sont aussi des qualités importantes. Il est également avantageux de posséder de bonnes facultés visuelles, auditives et olfactives, car elles facilitent l’établissement de diagnostics.

La présente analyse reconnaît les similitudes ou les chevauchements avec les fonctions des mécaniciens et des mécaniciennes de véhicules automobiles, des mécaniciens et des mécaniciennes de machinerie agricole, des mécaniciens et des mécaniciennes d’équipement lourd, et des réparateurs et des réparatrices de remorques de camions.

Une fois que les mécaniciens et les mécaniciennes de camions et transport ont acquis l’expérience nécessaire, ils agissent en tant que mentors et formateurs ou formatrices auprès des apprentis du métier. Ils peuvent aussi occuper des fonctions en supervision, en gestion des services et en formation.

Observations sur le métier

Bon nombre de mécaniciens et de mécaniciennes de camions et transport utilisent des ordinateurs de poche et des ordinateurs portables pour diagnostiquer et pour régler les fonctions du véhicule. L’utilisation grandissante de composants électroniques dans les circuits d’intégration rend le métier de mécanicien ou de mécanicienne de camions et transport de plus en plus complexe.

Les autobus, les camions et les semi-remorques d’aujourd’hui sont plus souvent équipés de commandes électroniques que de commandes manuelles. La nécessité de diagnostiquer et de faire l’entretien de ces commandes fait en sorte que la connaissance des systèmes électriques est essentielle pour exercer le métier. Les véhicules comportent de plus en plus de systèmes alimentés en courant alternatif de diverses tensions. Différents outils sont utilisés pour diagnostiquer ces nouveaux composants électriques.

Les transmissions automatiques et les transmissions automatisées sont de plus en plus présentes dans les nouveaux camions. Par conséquent, les besoins en matière d’entretien augmentent.

De nos jours, on conçoit des véhicules plus légers pour réduire la consommation de carburant et pour pouvoir transporter de plus grandes charges. Les matériaux légers comme l’aluminium, la fibre de verre et les matériaux composites sont de plus en plus utilisés.

Les nouveaux véhicules sont plus aérodynamiques, ce qui accroît leur rendement énergétique. De plus, après fabrication, on trouve sur le marché des accessoires permettant de réduire la consommation de carburant.

Les émissions produites par les moteurs diesel soulèvent des inquiétudes. Les modifications apportées à la réglementation et aux normes relatives aux émissions auront un effet sur la méthode de fabrication des moteurs diesel et sur les tâches des mécaniciens et des mécaniciennes. En effet, les nouveaux designs des moteurs et des composants peuvent être la source de divers problèmes et de défectuosités des véhicules.

Remerciements

Le CCDA et RHDCC tiennent à exprimer leur gratitude aux nombreux gens du métier, aux entreprises, aux associations professionnelles, aux syndicats, aux ministères et organismes gouvernementaux des provinces et des territoires, ainsi qu’à toute personne ayant participé à la production de la présente publication.

La présente analyse a été préparée par la Direction des Partenariats en milieu de travail de RHDCC. La coordination, la facilitation et la production de l’analyse ont été effectuées par l’équipe des ANP de la Division des métiers et de l’apprentissage.

Les commentaires et les questions au sujet de cette publication peuvent être transmis à :

Division des métiers et de l’apprentissage
Direction de l’intégration au marché du travail
Emploi et Développement social Canada
140, promenade du Portage, Phase IV, 6e étage
Gatineau (Québec) K1A 0J9
Courriel : redseal-sceaurouge@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Date de modification :