Norme professionnelle du Sceau rouge - Technicien/technicienne au service des pièces

Table des matières

Introduction

Le Conseil canadien des directeurs de l’apprentissage (CCDA) reconnaît la présente Norme professionnelle du Sceau rouge (NPSR) comme la norme du Sceau rouge pour le métier de technicien/technicienne au service des pièces.

Série d'analyses de professions

Available in English under the title: Parts Technician

CNP: 1472

Année de désignation : 1991

Produits de la NPSR à télécharger

La Norme professionnelle du Sceau rouge pour le métier de Technicien/technicienne au service des pièces (PDF, 1,95 Mo) est élaborée par des représentants canadiens du métier. Ce document contient l’information sur ce métier tel que celui-ci est pratiqué au Canada.

L’information contenue dans la NPSR est combinée de plusieurs façons pour générer plusieurs produits de la NPSR; chacun de ces produits est basé sur l’information contenue dans la NPSR complète et est destiné à répondre aux besoins des utilisateurs.

Produits de la NPSR à télécharger
Produit Objectif
Norme professionnelle du Sceau rouge - Technicien/technicienne au service des pièces (PDF, 1,95 Mo) Offrir une description complète de toutes les activités effectuées dans le métier et de toutes les compétences et connaissances nécessaires pour exercer ce métier. La norme définit le métier en regroupant et en organisant les éléments.
Profil du métier - Technicien/technicienne au service des pièces (PDF, 586 Ko) Présenter un aperçu de toutes les activités effectuées dans le métier décrites dans la norme. Le profil du métier peut être utilisé pour autoévaluer l'expérience acquise, pour présenter un sommaire de toutes les activités effectuées dans le métier aux gens qui veulent apprendre ce métier et pour l'analyse des lacunes.
Guide de préparation à l’examen du Sceau rouge - Technicien/technicienne au service des pièces (PDF, 1,34 Mo) Ce document donne un aperçu de la répartition des questions sur l’examen du Sceau rouge (pourcentage) selon les différentes activités du métier. Il présente aussi un aperçu des compétences du métier. Il peut être utilisé pour faire une auto-évaluation et se préparer à passer l’examen du Sceau rouge.
Guide de formation en cours d’emploi - Technicien/technicienne au service des pièces (PDF, 792 Ko) Pourrait servir de guide pour complémenter le plan du programme de formation. Il peut aussi procurer aux gens de métier et aux apprentis un plan pour aider à guider l’enseignement des compétences du métier à un niveau d’avance de la formation technique des apprentis.

(veuillez communiquer avec les autorités provinciales et territoriales en apprentissage pour une version provinciale)

Information générale

Description du métier de Technicien/technicienne au service des pièces

« Technicien/technicienne au service des pièces » est le titre officiel Sceau rouge de ce métier.  Le CCDA a approuvé ce titre en 2019. Auparavant, le titre officiel était Préposé/préposée aux pièces.

Les techniciens et les techniciennes au service des pièces effectuent les commandes, la mise en entrepôt, le contrôle des stocks et la vente des pièces. Ils doivent également repérer les pièces et l’équipement, rechercher, expédier et recevoir les pièces, servir et conseiller la clientèle, expédier le matériel d'urgence, utiliser l’équipement de manutention, établir le calendrier de ramassage et de livraisons, ainsi qu’effectuer la mise à jour des dossiers.

Le métier de technicien/technicienne au service des pièces sert un vaste éventail d’industries, y compris celles du matériel moteur, de l’électroménager, de l’équipement lourd et des ressources naturelles. Par exemple, les techniciens et les techniciennes au service des pièces peuvent travailler dans des secteurs comme l’entretien automobile, le transport commercial, le service des véhicules récréatifs (VR), la réparation des petits moteurs, l’aéronautique, l’équipement agricole, l’équipement nautique, l’exploitation minière, la fabrication, l’entreposage de pièces électriques, de plomberie et de chauffage, la réfrigération, les installations en service d’approvisionnement, les magasins à outils et le recyclage de pièces. Ils peuvent travailler pour un grossiste, un détaillant ou un utilisateur final des pièces. Ils peuvent travailler avec une grande variété de pièces de rechange ou avec les pièces associées à une marque de véhicule ou à un type de produit en particulier. L’environnement de travail des techniciens et des techniciennes au service des pièces se trouve généralement à l’intérieur, dans un entrepôt ou à un comptoir de service. Certains techniciens et certaines techniciennes au service des pièces effectuent ou préparent les livraisons des pièces à leurs clients. Ils travaillent généralement avec une équipe qui se compose du personnel de service, du personnel des ventes et des techniciens en entretien et en réparation.

Même si les tâches effectuées par les techniciens et les techniciennes au service des pièces sont semblables dans toutes les industries au sein desquelles ils travaillent, les connaissances des produits requises varient énormément. Ainsi, ils doivent posséder des connaissances à jour de l’industrie en plus des connaissances techniques et de l’aptitude à décrire les pièces et leurs applications à la clientèle. Toutefois, il faut considérer que le champ de compétence de ce métier n’inclut pas la capacité de mettre en application les connaissances pour diagnostiquer et réparer les problèmes mécaniques, électroniques ou autres.

L’ordinateur et la version imprimée ou électronique du catalogue des pièces sont les outils les plus importants pour les techniciens et les techniciennes au service des pièces. Les bases de données, les catalogues en ligne, les systèmes de contrôle des stocks et les médias numériques sont essentiels pour la commande et l’organisation des pièces ainsi que pour la recherche d’information. Une utilisation exhaustive des catalogues électroniques demande que les techniciens et les techniciennes au service des pièces emploient avec précision la terminologie relevant de secteurs spécifiques de l’industrie pour localiser les pièces appropriées dans les catalogues.

Comme dans tous les métiers, la sécurité est importante pour les techniciens et les techniciennes au service des pièces. Les risques comprennent l’utilisation de gros équipements comme des chariots élévateurs et la manipulation, le transport et l’entreposage de matières dangereuses.

Les aptitudes importantes pour ceux et celles qui veulent exercer ce métier sont : de très bonnes compétences en relations interpersonnelles et en service à la clientèle, des compétences en application de l’informatique, en résolution de problèmes, en mathématiques et en mécanique, une bonne dextérité manuelle, un bon sens de l’organisation, la capacité d’accomplir plusieurs tâches à la fois et la capacité de travailler de façon autonome. Les conditions physiques de ce métier comprennent un temps considérable passé debout, à marcher, à soulever des charges et à conduire pour effectuer la livraison. Ce métier attire ceux qui ont le souci du service à la clientèle. Contrairement aux emplois saisonniers, ce choix de carrière offre une stabilité d’emploi.

Les techniciens et les techniciennes au service des pièces expérimentés peuvent occuper d’autres postes comme des postes de représentants commerciaux, de représentants des achats, de directeurs du département des pièces, de gérants de magasin et de propriétaires de magasin.

Tendances dans le métier de technicien/technicienne au service des pièces

De nos jours, les techniciens et les techniciennes au service des pièces ont besoin de compétences en informatique perfectionnées. Des progrès technologiques continuent d’être réalisés dans le secteur du contrôle informatisé des stocks, des catalogues de pièces informatisés en ligne (les applications Web), de la commande en ligne (le commerce électronique) et des dispositifs de repérage sans fil. Ces applications ont une fonctionnalité accrue et sont de plus en plus simples d’utilisation. Les progrès technologiques ont largement simplifié le partage de l’information, à tel point que celui-ci se fait presque instantanément.

La mise en application des règlements de sécurité est devenue une pratique commune au sein de l’industrie. La réglementation environnementale et les règlements de zonage sont devenus plus stricts et sont mis en application dans le secteur de l’entreposage, du transport et de l’élimination des marchandises dangereuses. Les techniciens et les techniciennes au service des pièces doivent continuer de faire preuve d’ingéniosité afin de répondre aux obligations et aux défis présentés par ces règlements provinciaux et territoriaux, et municipaux. Les techniciens et les techniciennes au service des pièces doivent se tenir au courant des changements et des normes de l’industrie.

Les techniciens et les techniciennes au service des pièces doivent continuellement suivre des formations et perfectionner leurs compétences afin d’être au courant des nouveaux produits et des nouvelles technologies ainsi que de pouvoir faire face aux exigences législatives en matière de sécurité et d’environnement. La formation est offerte en ligne, sur place ou par vidéoconférence.

Sommaire des compétences essentielles

Les compétences essentielles sont les compétences nécessaires pour vivre, pour apprendre et pour travailler. Elles sont à la base de l’apprentissage de toutes les autres compétences et permettent aux gens d’évoluer avec leur emploi et de s’adapter aux changements du milieu du travail.

Grâce à des recherches approfondies, le gouvernement du Canada et d’autres organismes nationaux et internationaux ont déterminé et validé neuf compétences essentielles. Ces compétences sont mises en application dans presque tous les métiers et dans la vie quotidienne sous diverses formes.

Une série d’outils approuvés par le CCDA ont été élaborés pour aider les apprenties et les apprentis à suivre leur formation et à être mieux préparés pour leur carrière dans les métiers. Les outils peuvent être utilisés avec ou sans l’assistance d’une personne de métier, d’une formatrice ou d’un formateur, d’une employeuse ou d’un employeur, d’une enseignante ou d’un enseignant ou d’une mentore ou d’un mentor pour :

  • comprendre comment les compétences essentielles sont exercées dans un métier;
  • en apprendre sur les forces de chacun en matière de compétences essentielles et sur les aspects à améliorer;
  • améliorer les compétences essentielles et les chances de réussir un programme d’apprentissage.

Il est possible de consulter ou de commander en ligne les outils au https://www.canada.ca/fr/emploi-developpement-social/programmes/competences-essentielles/profils.html.

Le présent document peut renfermer une description de l’application de ces compétences dans les énoncés de compétences et de connaissances nécessaires pour exécuter chaque sous-tâche du métier. Un aperçu des exigences pour chaque compétence essentielle tiré des profils des compétences essentielles suit.

  • Lecture

    Les techniciens et les techniciennes au service des pièces lisent différents documents, notamment les catalogues et les manuels des fabricants, les bulletins de service techniques et les garanties des fabricants, afin de fournir des renseignements sur les pièces et les produits aux clients.

  • Utilisation de documents

    Les techniciens et les techniciennes au service des pièces comparent les listes d’inventaire, les connaissements et les bordereaux de marchandises afin de déterminer si les pièces sont en stock et de vérifier si toutes les pièces commandées ont bien été reçues. Les techniciens et les techniciennes au service des pièces consultent les catalogues et les documents de référence afin de trouver le numéro, le coût, la disponibilité et les spécifications des pièces. Ils utilisent aussi des tableaux de spécifications afin de déterminer les capacités de fonctionnement et les spécifications d’une gamme de pièces et de produits.

  • Rédaction

    Les techniciens et les techniciennes au service des pièces remplissent des bons des commandes, des factures, des formulaires d’expédition, des soumissions de prix pour les réparations, les pièces et les produits en entier, des rapports de retour de produits et des formulaires de garantie. Ils rédigent des courriels à l’attention des fournisseurs et des clients au sujet de l’état des commandes et pour fournir des mises à jour et répondre aux demandes de renseignements.

  • Calcul

    Les techniciens et les techniciennes au service des pièces mesurent les pièces pour en déterminer les dimensions, par exemple le diamètre extérieur, le diamètre intérieur, la longueur et l’épaisseur. Ils comparent les mesures des pièces aux spécifications. Ils évaluent l’usure des pièces et calculent les capacités, les dimensions et le poids des pièces. Les techniciens et les techniciennes au service des pièces peuvent avoir à faire le rapprochement des factures de vente quotidiennes et à calculer le montant des majorations, des rabais, des suivis des stocks, des frais supplémentaires, des taxes de vente et des factures.

  • Communication orale

    Les techniciens et les techniciennes au service des pièces répondent aux questions des clients au sujet de la disponibilité des pièces et des produits. Ils parlent avec les fournisseurs afin de passer une commande, de la clarifier ou d’en vérifier l’état. Les techniciens et les techniciennes au service des pièces discutent des inventaires, des publicités au point de vente et d’autres questions avec les gestionnaires et les superviseurs. Ils peuvent avoir à fournir des instructions aux apprentis.

  • Raisonnement

    Les techniciens et les techniciennes au service des pièces planifient et réalisent des tâches comme commander, expédier et recevoir des pièces et des produits, saisir et organiser les données de l’inventaire, et effectuer des ventes incitatives et des ventes connexes. Ils jugent de l’état des pièces récupérées ou remises à neuf et trouvent des substituts pour les pièces qui ne sont plus disponibles. Les techniciens et les techniciennes au service des pièces utilisent leur capacité de raisonnement afin d’approuver ou de rejeter des réclamations au titre de la garantie.

  • Travail d’équipe

    Les techniciens et les techniciennes au service des pièces travaillent en étroite collaboration avec leurs collègues, comme les expéditeurs et les réceptionnaires, les chauffeurs, les chefs de service et les gens de métiers pour s’assurer que les besoins des clients sont satisfaits. Ils font preuve de professionalisme lorsqu’ils fournissent des services aux clients, font des appels téléphoniques ou y répondent, mènent des recherches dans les bases de données d’inventaire et traitent les commandes. Les techniciens et les techniciennes au service des pièces peuvent intégrer des tâches à celles de leurs collègues afin de lever des pièces lourdes et de comptabiliser les stocks. Ils peuvent aider à la formation des nouveaux employés.

  • Technologie numérique

    Les techniciens et les techniciennes au service des pièces utilisent de l’équipement de point de vente comme des caisses enregistreuses électroniques, des lecteurs de codes-barres et des balances. Ils mènent des recherches dans les bases de données opérationnelles et celles des fabricants pour trouver la disponibilité, l’emplacement et le prix des pièces. Ils utilisent des logiciels de gestion des ventes et de facturation et des catalogues de pièces électroniques. Les techniciens et les techniciennes au service des pièces utilisent des appareils de communication pour envoyer et recevoir de l’information.

  • Apprentissage continu

    Les techniciens et les techniciennes au service des pièces apprennent de façon continue afin de rester au fait des progrès réalisés dans leur industrie. Ils peuvent lire des bulletins sur des produits et suivre des cours offerts par les fabricants et les conseils sectoriels. Ils peuvent suivre des formations offertes par les fournisseurs de pièces particulières. Ils peuvent également suivre des formations relatives aux logiciels d’inventaire et de vente utilisés par leur organisation, ou relatives à d’autres sujets, comme au service à la clientèle ou aux pratiques de travail sécuritaires.

  • Niveau de performance auquel s’attend l’industrie

    Toutes les tâches doivent être effectuées conformément aux normes et aux codes provinciaux et territoriaux applicables. Toutes les normes de santé et de sécurité doivent être respectées et observées. Le travail doit être de grande qualité et être effectué efficacement sans gaspillage de matériaux et sans endommager l’environnement. Toutes les exigences des fabricants, des clients, des lois de la santé et sécurité au travail et du Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) doivent être respectées. Au niveau de performance d’un compagnon ou d’une compagne, toutes les tâches doivent être menées avec un minimum d’orientation et de supervision. Au fur et à mesure qu’ils progressent dans leur carrière, il est attendu qu’ils continuent à mettre leurs compétences et leurs connaissances à niveau pour suivre l’évolution de l’industrie et qu’ils favorisent l’apprentissage continu dans leur métier par l’entremise du mentorat d’apprentis et d’apprenties.

  • Exigences linguistiques

    Il est attendu que les compagnons et les compagnes peuvent comprendre et communiquer en anglais ou en français, les deux langues officielles du Canada. L’anglais et le français sont les langues des affaires courantes ainsi que les langues d’enseignement dans les programmes de formation en apprentissage.

Niveau de performance auquel s’attend l’industrie

Toutes les tâches doivent être effectuées conformément aux normes et aux codes provinciaux et territoriaux applicables. Toutes les normes de santé et de sécurité doivent être respectées et observées. Le travail doit être de grande qualité et être effectué efficacement sans gaspillage de matériaux et sans endommager l’environnement. Toutes les exigences des fabricants, des clients, des lois de la santé et sécurité au travail et du Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) doivent être respectées. Au niveau de performance d’un compagnon ou d’une compagne, toutes les tâches doivent être menées avec un minimum d’orientation et de supervision. Au fur et à mesure qu’ils progressent dans leur carrière, il est attendu qu’ils continuent à mettre leurs compétences et leurs connaissances à niveau pour suivre l’évolution de l’industrie et qu’ils favorisent l’apprentissage continu dans leur métier par l’entremise du mentorat d’apprentis et d’apprenties.

Exigences linguistiques

Il est attendu que les compagnons et les compagnes peuvent comprendre et communiquer en anglais ou en français, les deux langues officielles du Canada. L’anglais et le français sont les langues des affaires courantes ainsi que les langues d’enseignement dans les programmes de formation en apprentissage.

Remerciements

Le CCDA et EDSC tiennent à exprimer leur gratitude aux gens du métier, aux entreprises, aux associations professionnelles, aux syndicats, aux ministères et aux organismes gouvernementaux des provinces et des territoires ainsi qu’à toute autre personne ayant participé à la production de la présente publication.

Des remerciements sont adressés aux nombreux représentants du métier qui ont grandement contribué à l'examen et à la révision de cette norme interprovinciale.

La présente NPSR a été préparée par le personnel de la Direction de l’apprentissage et des initiatives sectorielles d’EDSC. La coordination, la facilitation et la production ont été effectuées par l’équipe d’élaboration des NPSR de la Division des métiers et de l’apprentissage. La Saskatchewan, la province hôte, a aussi pris part à l’élaboration de la présente NPSR.

Date de modification :