Calorifugeur/calorifugeuse (chaleur et froid) norme professionnelle du sceau rouge

Le Conseil canadien des directeurs de l’apprentissage (CCDA) reconnaît la présente Norme professionnelle du Sceau rouge (NPSR) comme la norme du Sceau rouge pour le métier de calorifugeur/calorifugeuse (chaleur et froid).

Série d'analyses de professions

Available in English under the title: Insulator (Heat and Frost)

CNP : 7293

Année de désignation : 1991

Produits de la NPSR à télécharger

La Norme professionnelle du Sceau rouge pour le métier de calorifugeur/calorifugeuse (chaleur et froid) est élaborée par des représentants canadiens du métier. Ce document contient l’information sur ce métier tel que celui-ci est pratiqué au Canada.

L’information contenue dans la NPSR est combinée de plusieurs façons pour générer plusieurs produits de la NPSR; chacun de ces produits est basé sur l’information contenue dans la NPSR complète et est destiné à répondre aux besoins des utilisateurs.

Produit Objectif
Norme professionnelle du Sceau rouge - Calorifugeur/calorifugeuse (chaleur et froid) Offrir une description complète de toutes les activités effectuées dans le métier et de toutes les compétences et connaissances nécessaires pour exercer ce métier. La norme définit le métier en regroupant et en organisant les éléments.
Profil du métier - Calorifugeur/calorifugeuse (chaleur et froid) Présenter un aperçu de toutes les activités effectuées dans le métier décrites dans la norme. Le profil du métier peut être utilisé pour autoévaluer l'expérience acquise, pour présenter un sommaire de toutes les activités effectuées dans le métier aux gens qui veulent apprendre ce métier et pour l'analyse des lacunes.
Guide d’auto-évaluation pour l’examen du Sceau rouge – Calorifugeur/calorifugeuse (chaleur et froid) (PDF, 1,1 Mo) Utilisez l’outil d’auto-évaluation pour évaluer votre propre compréhension et votre expérience pour les tâches qui font parties de l’examen du Sceau rouge.

Information générale

Description du métier de Calorifugeur/calorifugeuse (chaleur et froid)

« Calorifugeur/calorifugeuse (chaleur et froid) » est le titre officiel Sceau rouge de ce métier tel qu’il a été approuvé par le CCDA. La présente norme couvre les tâches qu’exécutent les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) dont le titre professionnel est reconnu par certaines provinces et certains territoires sous les noms suivants :

Tableau
  NL NS PE NB QC ON MB SK AB BC NT YT NU
Calorifugeur/calorifugeuse (chaleur et froid) X X X X   X   X X X X X X
Calorifugeur (chaleur et froid)             X            
Calorifugeur/calorifugeuse         X                

Les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) travaillent avec divers types de matériaux isolants pour empêcher ou pour réduire le passage de la chaleur, du froid, de la vapeur, de l’humidité, du bruit ou du feu. Ils lisent et interprètent les dessins et les spécifications pour déterminer les exigences d’isolation, pour sélectionner le type et la quantité d’isolant à poser et pour mesurer le matériau isolant et le couper aux dimensions requises. Ensuite, ils appliquent, installent, réparent et entretiennent le matériau isolant. Les surfaces isolées peuvent être revêtues de matériaux comme du plastique, de l’aluminium, de l’acier galvanisé, de l’acier revêtu, de l’acier inoxydable, de la toile, du mastic stratifié ou du ciment de finition. Les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) tracent et fabriquent également des pièces sur place, ou enlèvent ou scellent de l’isolant existant.

Les types de matériaux isolants qui peuvent être utilisés comprennent le silicate de calcium, la fibre de céramique, la mousse élastomère, les matériaux issus de la nanotechnologie, la fibre minérale, la fibre de verre, le polyuréthane, le polystyrène et le verre cellulaire. Ils peuvent être utilisés pour isoler des installations comme les installations de plomberie, les appareils de traitement d’air, les conduits pour l’évacuation, les installations de chauffage, les installations de refroidissement et les installations de réfrigération, de même que la tuyauterie, les réservoirs sous pression et les réservoirs de stockage, les murs, les planchers et les plafonds des bâtiments, des complexes industriels et des navires.

L’enlèvement de matériaux isolants existants qui contiennent des substances comme de l’amiante, de la fibre céramique, du plomb et de la moisissure, fait également partie du métier. Une formation et des permis spéciaux peuvent être requis pour travailler avec ces types de matériaux. La pulvérisation de matériaux isolants et l’installation d’isolants résistants au feu et de systèmes coupe-feu sont d’autres aspects spécialisés du métier.

Les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) travaillent pour des gouvernements, des compagnies de construction, des entreprises d’isolation et des usines, ou ils peuvent être travailleuses ou travailleurs autonomes. Ils travaillent sur des projets résidentiels, industriels, commerciaux et institutionnels. Leurs horaires de travail sont déterminés par le type de travail qu’ils effectuent et ils peuvent être soit des semaines de travail normales, soit des quarts de travail, soit des heures de travail changeantes. Les horaires peuvent varier selon la disponibilité des contrats, les inconvénients ou les risques pour la santé des travailleuses et des travailleurs adjacents ou du public.

Les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) travaillent avec plusieurs outils à main et outils mécaniques. Ils utilisent de l’équipement de protection individuelle afin de se protéger des dangers sur le lieu de travail. De plus, ils utilisent fréquemment des échafaudages, des nacelles élévatrices et des échelles pour effectuer leurs tâches. Ils peuvent travailler à l’intérieur et à l’extérieur, souvent à des températures extrêmes, et effectuer certaines tâches dans des espaces clos. Selon le lieu de travail, ils peuvent être amenés à voyager.

La faculté de concentration et le sens des responsabilités sont des qualités essentielles pour le travail et la sécurité des calorifugeurs et des calorifugeuses (chaleur et froid). Leurs tâches demandent souvent qu’ils se tiennent longtemps debout, qu’ils se penchent ou s’agenouillent, qu’ils travaillent en hauteur, qu’ils grimpent (échafaudages et échelles) et qu’ils soulèvent des charges. Les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) doivent être en mesure de se servir de leur corps pour soutenir des pièces volumineuses et pour mettre en place des objets ou des matériaux. Pour ce faire, ils doivent avoir une bonne combinaison de coordination motrice et de dextérité manuelle et digitale.

La présente NPSR reconnaît les similitudes ou les chevauchements avec les fonctions des chaudronniers et des chaudronnières, des couvreurs et des couvreuses, des ferblantiers et des ferblantières, des peintres et des charpentiers et des charpentières.

Après avoir acquis de l’expérience, les gens exerçant ce métier deviennent les mentores ou les mentors et les formatrices ou les formateurs des apprenties et des apprentis du métier. Ils peuvent également devenir responsables de l’entretien, instructrice ou instructeur, entrepreneuse ou entrepreneur, contremaîtresse ou contremaître, responsable de chantier, ou estimatrice ou estimateur.

Sommaire des compétences essentielles

Les compétences essentielles sont les compétences nécessaires pour vivre, pour apprendre et pour travailler. Elles sont à la base de l’apprentissage de toutes les autres compétences et permettent aux gens d’évoluer avec leur emploi et de s’adapter aux changements du milieu du travail.

Grâce à des recherches approfondies, le gouvernement du Canada et d’autres organismes nationaux et internationaux ont déterminé et validé neuf compétences essentielles. Ces compétences sont mises en application dans presque tous les métiers et dans la vie quotidienne sous diverses formes.

Une série d’outils approuvés par le CCDA a été élaborée pour aider les apprenties et les apprentis à suivre leur formation et à être mieux préparés pour leur carrière dans les métiers. Les outils peuvent être utilisés avec ou sans l’assistance d’une personne de métier, d’une formatrice ou d’un formateur, d’une employeuse ou d’un employeur, d’une enseignante ou d’un enseignant ou d’une monitrice ou d’un moniteur pour :

  • comprendre comment les compétences essentielles sont utilisées dans un métier;
  • déterminer les forces en matière de compétences essentielles et les aspects à améliorer;
  • améliorer les compétences essentielles et les chances de réussir un programme d’apprentissage.

Il est possible de commander les outils ou d’y accéder en ligne au https://www.canada.ca/fr/emploi-developpement-social/programmes/competences-essentielles/profils.html.

Le présent document peut renfermer une description de la mise en pratique de ces compétences dans des énoncés de compétences accompagnant chaque sous-tâche du métier. Un aperçu des exigences pour chaque compétence essentielle tiré des profils des compétences essentielles suit.

  • Lecture

    Les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) utilisent leurs compétences en lecture pour lire les manuels et les définitions de tâches comme les listes de matériaux. Ils lisent des avis de sécurité, des permis de travail, des règlements de sécurité et des procédures en cas d’urgence pour maintenir un milieu de travail sécuritaire.

  • Utilisation des documents

    Les documents qu’utilisent les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) comprennent les listes de matériaux, les fiches et les étiquettes du Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT), les instructions, les bons de travail, les rapports, les feuilles d’expédition et les notes de service. Ils peuvent également consulter et interpréter les plans, les spécifications et les permis, et remplir des registres.

  • Rédaction

    Les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) rédigent des listes de matériaux et d’instructions. Ils peuvent rédiger des évaluations des dangers et des comptes rendus d’accidents ou tenir pour eux-mêmes et pour les apprenties et les apprentis des fiches de travail.

  • Communication orale

    Les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) utilisent leurs compétences en communication orale lors de réunions quotidiennes ou hebdomadaires sur la sécurité avec des collègues et des superviseuses et des superviseurs pour discuter des détails du travail à accomplir. Ils rencontrent également des gens d’autres métiers pour coordonner les travaux. Les compétences en communication orale sont importantes lors de la formation des apprenties et des apprentis.

  • Calcul

    Les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) utilisent leurs compétences en calcul pour mesurer et couper l’isolant et pour déterminer l’épaisseur de l’isolant pour les tuyaux, les conduits et l’équipement. Ils utilisent des formules pour calculer la superficie d’un tronc de cône, des cônes et d’autres formes régulières et irrégulières pour déterminer la quantité de matériau requis. De plus, ils utilisent des formules pour déterminer l’épaisseur de l’isolant. Ils peuvent devoir convertir les mesures du système impérial au système métrique.

  • Capacité de raisonnement

    Les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) utilisent leurs aptitudes à résoudre des problèmes pour anticiper des problèmes tels que les matériaux non livrés comme prévu, les pénuries imprévues ou la livraison du mauvais matériau. Chaque travail présente des différences et souvent, les plans changent, ce qui exige une adaptation aux exigences actuelles de la part des calorifugeurs et des calorifugeuses (chaleur et froid). Ces derniers démontrent leurs aptitudes à prendre des décisions lorsqu’ils doivent décider où couper précisément les matériaux pour leur donner la forme nécessaire sans les gaspiller.

  • Technologie numérique

    Les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) peuvent utiliser les ordinateurs pour avoir accès aux spécifications et aux plans (dessin assisté par ordinateur [DAO]), pour recevoir des bons de travail et suivre des formations sur la sécurité. Ils utilisent des appareils de mesure numérique, comme des pistolets thermiques et des caméras thermiques, et des logiciels comme les logiciels utilisés pour évaluer les pertes d’énergie. Les applications Web sont aussi fréquemment utilisées pour la recherche et la documentation.

  • Travail d’équipe

    Les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) travaillent surtout de façon autonome. Ils coordonnent leurs travaux avec ceux des autres travailleuses et travailleurs sur le chantier, y compris les apprenties et les apprentis, les compagnes et les compagnons, le personnel de supervision et les travailleuses et les travailleurs d’autres métiers, selon la taille du chantier et le type de travail.

  • Apprentissage continue

    Les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) sont sans cesse tenus d’apprendre dans le cadre de leurs fonctions. Chaque chantier et chaque entreprise peut avoir des pratiques différentes. Les applications, les matériaux et les procédés sont en constante évolution et les compétences doivent être maintenues à jour.

Tendances dans le métier de Calorifugeur/calorifugeuse (chaleur et froid)

Matériaux

De nouveaux matériaux isolants, comme l’isolant imprégné d’aluminium, les matériaux issus de la nanotechnologie et l’isolant à capillarité, sont introduits. Les feuilles endothermiques pour protéger les chemins de câbles électriques contre le feu sont utilisées de plus en plus fréquemment. Les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) doivent rester à jour en ce qui concerne l’application et l’entretien de ces matériaux. Un plus grand nombre de matériaux préfabriqués ont fait leur apparition, mais les calorifugeurs et les calorifugeuses (chaleur et froid) doivent encore faire du traçage et fabriquer des éléments sur place.

Outils et équipement

De nombreux outils sont de plus en plus sophistiqués du point de vue technologique. Par exemple, il y a plus d’outils de fabrication électriques ou mécaniques comme les rouleaux à métal électriques et les cisailles électriques. Les machines à commande numérique par ordinateur (CNC) pourraient devenir plus répandues dans cette industrie pour la fabrication de raccords en métal.

Considérations relatives à la sécurité et à l’environnement

De plus en plus de règlements gouvernementaux régissent la sécurité au travail. La formation et la certification relatives à l’enlèvement de l’amiante sont de plus en plus répandues dans plusieurs provinces et territoires. En raison des préoccupations croissantes relativement à l’environnement, il y a une augmentation des demandes de la part des clients pour l’utilisation d’isolants à haut rendement énergétique et de produits écologiques comme les produits à faible teneur en composés organiques volatils (COV). L’isolation mécanique joue un grand rôle dans les efforts visant à réduire à zéro les émissions de carbone, ce qui entraîne une utilisation accrue de procédés d’isolation mécanique et de produits d’isolation mécaniques écologiques. L’isolation mécanique peut également faciliter l’obtention de la certification Leadership in Energy and Environmental Design (LEED).

Les changements apportés aux codes du bâtiment ont eu une grande incidence sur l’économie d’énergie et le travail des calorifugeurs et des calorifugeuses (chaleur et froid).

Niveau de performance auquel s’attend l’industrie

Toutes les tâches doivent être exécutées conformément aux règlements provinciaux et territoriaux et aux normes en vigueur. Toutes les normes en matière de santé et de sécurité doivent être observées. Les travaux doivent être de haute qualité et effectués de manière efficiente tout en réduisant au minimum les pertes de matériaux et les dommages causés à l’environnement. Toutes les exigences liées aux spécifications des fabricants et des clients doivent être respectées. Les compagnes et les compagnons doivent pouvoir exécuter les tâches avec peu d’orientation et de supervision. Au fur et à mesure qu’ils progressent dans leur carrière, ils doivent garder leurs compétences et leurs connaissances à jour afin de suivre l’évolution de l’industrie et promouvoir l’apprentissage continu dans leur métier par l’entremise du mentorat d’apprentis.

Exigences linguistiques

Il est attendu que les compagnes et les compagnons puissent comprendre l’anglais ou le français et communiquer dans l’une ou l’autre de ces langues, qui sont les deux langues officielles du Canada. L’anglais ou le français sont les langues communes des affaires et les langues d’enseignement dans les programmes de formation en apprentissage.

Remerciements

Le CCDA et EDSC tiennent à exprimer leur gratitude aux gens du métier, aux entreprises, aux associations professionnelles, aux syndicats, aux ministères et aux organismes gouvernementaux des provinces et des territoires ainsi qu’à toute autre personne ayant participé à la production de la présente publication.

Des remerciements particuliers sont offerts aux représentants ci-dessous, qui ont grandement contribué à la version initiale de la présente norme et qui ont offert des conseils d’experts durant son élaboration :

  • Roderick Alberton - Saskatchewan
  • Jeremy Carlson - Manitoba
  • Richard Chartrand - Québec
  • Carey Chutskoff - Saskatchewan
  • David Gardner - Ontario
  • Robert Gray - Manitoba
  • Neil Holatko - Alberta
  • Ken Jakobsson - Colombie-Britannique
  • Todd Lewis - Colombie-Britannique
  • Alyre Malley - Nouvelle-Écosse
  • Adam Melnick - Ontario
  • Robert Robertson - Alberta
  • Joshua Sherrard - Nouveau-Brunswick
  • George Thompson - Colombie-Britannique
  • Matthew Walsh - Terre-Neuve-et-Labrador
  • James Whitenect - Nouveau-Brunswick
  • Michael Wilson - Ontario

La présente NPSR a été préparée par le personnel de la Direction de l’apprentissage et des professions réglementées d’EDSC. La coordination, la facilitation et la production de la présente NPSR ont été effectuées par l’équipe d’élaboration des NPSR de la Division des métiers et de l’apprentissage. La Colombie-Britannique, la province hôte, a aussi pris part à l’élaboration de la présente NPSR.

Date de modification :