Monteur/monteuse d’installations au gaz (classe A) – analyse nationale de profession

Le Conseil canadien des directeurs de l’apprentissage (CCDA) reconnaît la présente analyse nationale de profession (ANP) comme la norme nationale pour la profession de monteur ou de monteuse d'installations au gaz (classe A).

Série d'analyses de professions

Available in English under the title: Gasfitter - Class A

CNP : 7253

Année de désignation : 2012

Téléchargement PDF

Télécharger la version PDF (1 465 Ko) de ce contenu.

Guide d’auto-évaluation pour l’examen du Sceau rouge – Monteur/monteuse d’installations au gaz (classe A)

Utilisez l’outil d’auto-évaluation (PDF, 890 Ko) pour évaluer votre propre compréhension et votre expérience pour les tâches qui font parties de l’examen du Sceau rouge.

Information générale

Champ de compétence

« Monteur/monteuse d'installations au gaz (classe A) » est le titre officiel Sceau rouge de ce métier tel qu’accepté par le CCDA. Cette analyse couvre les tâches exécutées par les monteurs et les monteuses d’installations au gaz (classe A) dont le titre professionnel a été reconnu par certaines provinces et par certains territoires du Canada sous le nom suivant :

NL

NS

PE

NB

QC

ON

MB

SK

AB

BC

NT

YT

NU

Installateur ou installatrice de revêtement de sol

x

Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz (classe A) fabriquent des éléments aux dimensions voulues, installent, mettent à l’essai, règlent, entretiennent et réparent des conduites, des appareils, l’équipement et des accessoires dans divers secteurs. Les gaz peuvent comprendre le gaz naturel, le gaz manufacturé ou des mélanges de gaz propane et d’air, du propane, du propylène, des butanes (le butane normal ou l’isobutane), des butylènes et de l’hydrogène. Ils réparent et entretiennent des appareils et l’équipement, y compris ceux qui dépassent 400 000 Btu/heure (de l'anglais « British thermal unit per hour ») ou 120 kW (kilowatts). Les appareils et l’équipement comprendraient des chaudières, des brûleurs, des unités d’air d'appoint, des fours, des brûleurs industriels, de l’équipement commercial et divers autres appareils alimentés au gaz, dont certains peuvent être de nature très complexe.

Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz (classe A) peuvent travailler dans les secteurs résidentiel et manufacturier, et dans les secteurs industriel, commercial et institutionnel (ICI). Pour des entreprises de services publics, ils peuvent travailler à réparer et à étendre des conduites principales de gaz, à installer, à réparer et à maintenir des tuyaux et des raccords entre les conduites principales et les immeubles. Des sociétés de construction mécanique et de services peuvent aussi les embaucher pour installer et entretenir des réseaux de tuyauterie et des appareils. Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz (classe A) peuvent également travailler dans le secteur du propane à installer et à entretenir des vaporisateurs à propane, des systèmes temporaires de chauffage, des compteurs, des équipements de distribution et de pompage du gaz propane. Par mesure de sécurité, le métier de monteur et de monteuse d’installations au gaz est réglementé partout au Canada. Les autorités réglementaires pour le métier sont les organismes provinciaux et territoriaux de réglementation ou les organismes de certification.

Le milieu de travail des monteurs et des monteuses d'installations au gaz (classe A) varie et peut comprendre le travail dans des conditions météorologiques défavorables ou dans des températures extrêmes. Ils peuvent travailler tant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz (classe A) peuvent travailler dans des espaces clos, en hauteur et autour d’équipement lourd et de systèmes de canalisation. Ils peuvent, en tout temps, avoir à intervenir dans des cas d'urgence. Il faut noter que le travail avec l'électricité, les gaz inflammables et les outils mécaniques comporte des risques. Les conditions de travail peuvent être stressantes étant donné que les monteurs et les monteuses d'installations au gaz (classe A) peuvent avoir à intervenir en cas d'urgence dans des situations dangereuses.

Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz (classe A) doivent avoir de la dextérité manuelle et de la coordination entre leurs membres supérieurs et inférieurs pour faire fonctionner des outils mécaniques à l'étroit et pour monter sur des échelles. De plus, ils doivent être en bonne forme physique, car leur travail exige souvent de rester debout pendant de longues heures, et de soulever et de déplacer des articles lourds. Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz (classe A) doivent également pouvoir s’accroupir, se baisser, se mettre sur les genoux, ramper et se tordre lorsqu’ils se déplacent autour de l’équipement et des systèmes de canalisation.

Pour travailler dans ce métier, les monteurs et les monteuses d'installations au gaz (classe A) doivent aussi avoir d’excellentes compétences en mécanique et en résolution de problèmes, et bien connaître les théories de la combustion et des systèmes électriques et électroniques. De plus, ils doivent avoir de fortes aptitudes en mathématiques, en visualisation spatiale et en communication. Les monteurs et les monteuses d’installations au gaz (classe A) doivent pouvoir interpréter des dessins et lire les manuels techniques.

La présente analyse reconnaît des ressemblances et des chevauchements avec le travail effectué dans d’autres métiers, notamment ceux des monteurs et des monteuses d'installations au gaz (classe B), des plombiers et des plombières, des monteurs et des monteuses d'appareils de chauffage, des techniciens et des techniciennes de systèmes de chauffage à mazout, des soudeurs et des soudeuses, des mécaniciens et des mécaniciennes de réfrigération et d’air climatisé, des électriciens et des électriciennes, des ferblantiers et des ferblantières ainsi que des techniciens et des techniciennes en instrumentation et contrôle. Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz (classe A) d’expérience travaillent souvent en qualité de mentors et de formateurs ou de formatrices d’apprentis du métier. Les possibilités d'avancement professionnel peuvent inclure le travail dans des postes de supervision, de gestionnaire de l'entretien, de chef de service, de propriétaire d’entreprise ou de formateur ou de formatrice.

Observations sur le métier

Pour travailler dans le métier, les monteurs et les monteuses d’installations au gaz doivent avoir des compétences numériques et des compétences en informatique, car on utilise de plus en plus des ordinateurs de bureau et des ordinateurs portatifs pour diagnostiquer et pour monter des systèmes. De plus en plus, les systèmes d'automatisation des bâtiments comprennent des dispositifs de contrôle de l'environnement. Dans ce secteur, on utilise la communication mobile ou la communication sans fil pour communiquer avec des clients et des clientes et pour recueillir des informations techniques.

Le nombre de types d’analyseurs ainsi que leur utilisation et leur précision ont augmenté. On constate également une augmentation en ce qui a trait à l’utilisation, à la qualité et aux types d’outils mécaniques utilisés dans ce domaine, comme des générateurs de signaux et des outils de communication en réseau.

Les matières plastiques et l’acier inoxydable sont de plus en plus utilisés dans la fabrication des tuyaux, des tubes et de l’équipement en raison de leur durabilité et de leur longévité accrues. Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz doivent adapter leur méthode de travail, leurs outils et leurs équipements afin de pouvoir travailler avec ces nouveaux matériaux.

Les exigences relatives aux pratiques de contrôle de la qualité (CQ) et de l’assurance de la qualité (AQ) ont grandement augmenté. Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz passent maintenant plus de temps à documenter le travail réalisé, les matériaux utilisés et les procédés employés pour effectuer les essais. Ils doivent se tenir au courant des exigences en matière de CQ et d’AQ de la province ou du territoire où ils travaillent.

Les procédures et les pratiques de sécurité sont devenues de plus en plus rigoureuses. Il existe des exigences supplémentaires quant à l’évaluation des dangers, à l’utilisation de l'équipement de protection individuelle (EPI) et à la participation à des réunions sur la sécurité. Ainsi, les monteurs et les monteuses d'installations au gaz doivent suivre une formation continue sur la sécurité dans un certain nombre de domaines, y compris ceux du transport des marchandises dangereuses (TMD), du travail dans des espaces clos, de l’isolement d'énergie dangereuse, de l’utilisation de l’équipement mobile et des systèmes de protection contre les chutes.

Il y a une tendance à ce que les bâtiments soient reconnus comme étant « écologiques » selon les normes du système américain Leadership in Energy and Environmental Design (LEED), avec pour résultat des exigences plus rigoureuses en ce qui a trait à considérer le « bâtiment en tant que système ». Cela permet d’avoir une meilleure efficacité énergétique et de créer un environnement plus sain dans les bâtiments. Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz doivent tenir compte de ces exigences au milieu de travail, lorsqu’ils installent et entretiennent les systèmes et en vérifient le fonctionnement final.

Sommaire des compétences essentielles

Les compétences essentielles sont les compétences nécessaires pour vivre, pour apprendre et pour travailler. Elles sont à la base de l’apprentissage de toutes les autres compétences et permettent aux gens d’évoluer avec leur emploi et de s’adapter aux changements du milieu du travail.

Grâce à des recherches approfondies, le gouvernement du Canada et d’autres organismes nationaux et internationaux ont déterminé et validé neuf compétences essentielles. Ces compétences sont mises en application dans presque toutes les professions et dans la vie quotidienne sous diverses formes.

Une série d’outils approuvés par le CCDA ont été élaborés pour aider les apprenties et les apprentis à suivre leur formation et à être mieux préparés pour leur carrière dans les métiers. Les outils peuvent être utilisés avec ou sans l’assistance d’une personne de métier, d’une formatrice ou d’un formateur, d’une employeuse ou d’un employeur, d’une enseignante ou d’un enseignant, ou d’une monitrice ou d’un moniteur pour :

  • comprendre comment les compétences essentielles sont utilisées dans un métier;
  • déterminer les forces en matière de compétences essentielles et les aspects à améliorer;
  • améliorer les compétences essentielles et les chances de réussir un programme d’apprentissage.

Les outils sont disponibles en ligne où il est aussi possible de les commander.

Le profil des compétences essentielles pour les monteurs et les monteuses d'installations au gaz indique que les compétences essentielles les plus importantes sont l’utilisation des documents, la communication orale et la prise de décisions.

Le présent document peut renfermer une description de la mise en pratique de ces compétences à l’intérieur des énoncés de compétences servant à appuyer chaque sous-tâche du métier. Un aperçu des exigences pour chaque compétence essentielle tiré des profils des compétences essentielles suit.

Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz lisent les descriptions et les explications des bons de travail et des notes des superviseurs et des superviseures, et de la clientèle, portant sur les détails des tâches et des activités à exécuter. Ils lisent les avertissements et les directives sur les étiquettes, les affiches, les enseignes et les panneaux de mise en garde pour se décider au sujet des précautions à prendre ou des procédures spéciales à suivre pour effectuer un travail particulier. Ils doivent aussi interpréter les spécifications et les exigences des codes pour déterminer si l’installation du système ou de l’équipement répond à ces exigences.

Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz utilisent les fiches techniques des fabricants, les manuels d’équipement et les cahiers des codes pour recueillir des renseignements techniques et connaître les paramètres de fonctionnement, afin d’exécuter des tâches d’entretien et de réparation. Ils se réfèrent à des dessins, à des photos et à des diagrammes dans les manuels d’équipement pour résoudre les problèmes de l’équipement, effectuer les réparations et remplacer les pièces. Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz utilisent et lisent des dessins schématiques pour comprendre divers éléments, notamment l’équipement, les dispositifs de commande, les systèmes électriques, les systèmes d'alimentation en gaz et la distribution d’énergie.

Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz rédigent des notes détaillées dans des journaux, des carnets, des dessins de disposition et des listes de contrôle d'inspection pour conserver des renseignements sur les travaux d’installation de l’équipement, les changements effectués et les défectuosités constatées. Ils écrivent des textes descriptifs sur les bons de travail afin d’expliquer les tâches effectuées, les défaillances de l’équipement et les mesures correctrices à prendre. Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz créent des dessins conformes à l’exécution et des croquis. Ils peuvent également remplir des parties de rapports d’incident ou d’accident.

Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz rédigent des notes détaillées dans des journaux, des carnets, des dessins de disposition et des listes de contrôle d'inspection pour conserver des renseignements sur les travaux d’installation de l’équipement, les changements effectués et les défectuosités constatées. Ils écrivent des textes descriptifs sur les bons de travail afin d’expliquer les tâches effectuées, les défaillances de l’équipement et les mesures correctrices à prendre. Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz créent des dessins conformes à l’exécution et des croquis. Ils peuvent également remplir des parties de rapports d’incident ou d’accident.

Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz communiquent avec des clients et des clientes, des gestionnaires, des superviseurs et des superviseures, des collègues et des gens d’autres métiers pour parler des problèmes d’équipement, décrire les exigences des tâches, discuter des répercussions juridiques et négocier les processus de réparation. Une fois le travail accompli, les monteurs et les monteuses d'installations au gaz effectuent aussi des suivis auprès des clients et des clientes pour leur expliquer le fonctionnement de l’équipement et répondre à leurs questions. Ils peuvent également communiquer avec divers responsables, notamment les inspecteurs et les inspectrices, et les ingénieurs et les ingénieures.

Lorsqu’ils font face à des problèmes inattendus liés à l’installation, à l’entretien et à l’élimination de l’équipement, les monteurs et les monteuses d'installations au gaz doivent pouvoir les résoudre. Ils peuvent décider de ne pas entrer dans les résidences ou les immeubles où la santé et la sécurité personnelles peuvent être menacées. En fonction de leurs inspections sensorielles, de leurs connaissances des instruments, des systèmes de commande, du rendement de l’équipement et de l’urgence de redémarrer les systèmes, les monteurs et les monteuses d'installations au gaz déterminent la façon de diagnostiquer des pannes, d’entretenir ou de remplacer l’équipement ou les composants. Ils peuvent aussi décider de la façon et de l’endroit pour installer des composants des systèmes pour répondre aux spécifications des fabricants et aux exigences des codes, et pour assurer l’efficacité. Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz évaluent l’efficacité des systèmes alimentés au gaz et peuvent aussi organiser leurs tâches quotidiennes.

Selon les exigences du travail, les monteurs et les monteuses d'installations au gaz peuvent travailler seuls ou en équipe. En travaillant en équipe, ils peuvent coordonner les tâches avec d’autres corps de métiers et d’autres entrepreneurs. En cours d’emploi, ils servent de mentors aux apprentis et aux collègues, et les forment.

Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz utilisent des programmes informatiques pour créer des schémas d'installation ou pour diagnostiquer des systèmes ou l’équipement. Ils utilisent des ordinateurs pour faire interface avec l’équipement et des programmes, changer des paramètres et entretenir des systèmes de commande. Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz utilisent du matériel de communication électronique pour communiquer avec des clients et des clientes, des collègues, des fournisseurs et des sous-traitants.

Les monteurs et les monteuses d'installations au gaz suivent souvent des cours à l’interne ou assistent à des séminaires pour mettre à jour leur formation afin de répondre aux exigences spécifiques des lieux de travail et leur formation en matière de santé et de sécurité, notamment sur le SIMDUT, la prévention des chutes et les premiers soins. Ils doivent avoir des compétences du nouvel équipement et des nouvelles technologies, et connaître les nouveaux règlements, les nouveaux codes et les nouvelles procédures en assistant à des séances de formation et à des séminaires, en lisant des manuels et en acquérant de l’expérience en milieu de travail.

Remerciements

Le CCDA et EDSC tiennent à exprimer leur gratitude aux gens du métier, aux entreprises, aux associations professionnelles, aux syndicats, aux ministères et aux organismes gouvernementaux des provinces et des territoires ainsi qu’à toute autre personne ayant participé à la production de la présente publication.

Le CCDA et EDSC désirent particulièrement exprimer leur reconnaissance aux gens du métier suivants :

  • Pierre Beaupré - Québec
  • Frank Boone - Nouvelle-Écosse
  • Shawn Carpenter - Île-du-Prince-Édouard
  • Tim Furlong - Manitoba
  • Chris Henriksen - Saskatchewan
  • Ed Kneller - Association unie
  • Shane McCarthy - Ontario
  • Wesley McMyn - Colombie-Britannique
  • Joey Molloy - Nouveau-Brunswick
  • Richard Pickering - Saskatchewan
  • Michael Pizzolato - Colombie-Britannique
  • Matt Reid - Île-du-Prince-Édouard
  • Shane Ryder - Nouveau Brunswick
  • Jake Tschetter - Manitoba
  • Ryan Urquhart - Nouvelle-Écosse
  • Alan Vanderploeg - Ontario
  • John Wood - Association unie

La présente analyse a été préparée par la Direction de l’intégration au marché du travail d’EDSC. La coordination, la facilitation et la production de l’analyse ont été effectuées par l’équipe responsable de l’élaboration des ANP de la Division des métiers et de l’apprentissage. Manitoba, la province hôte, a également participé à l’élaboration de cette ANP.

Les commentaires et les questions au sujet de cette publication peuvent être transmis à :

Division des métiers et de l’apprentissage
Direction de l’intégration au marché du travail
Emploi et Développement social Canada
140, promenade du Portage, Portage IV, 6e étage
Gatineau (Québec)  K1A 0J9
Courriel : redseal-sceaurouge@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Date de modification :