Monteur/monteuse d'appareils de chauffage norme professionnelle du sceau rouge 2015

Le Conseil canadien des directeurs de l’apprentissage (CCDA) reconnaît la présente norme comme la norme nationale pour la profession de monteur/monteuse d’appareils de chauffage.

2015 – Série d'analyses de professions

Available in English under the title: Steamfitter/Pipefitter

CNP : 7252

Année de désignation : 1966

NPSR produits pour télécharger

La norme professionnelle du Sceau rouge pour le métier de monteur/monteuse d’appareils de chauffage est développée par des représentants de métier canadiens. Ce document recueille l’information sur ce métier tel que celui-ci est pratiqué au Canada.

L’information NPSR est assemblée de plusieurs façons afin de générer plusieurs produits NPSR; chacun de ces produits est basé sur l’information contenue dans la NPSR complète et est destiné aux besoins des utilisateurs.

Produit

Objectif

Monteur/monteuse d’appareils de chauffage norme professionnelle du Sceau rouge

Offrir une description complète de toutes les activités effectuées dans le métier et de toutes les compétences et connaissances nécessaires pour exercer ce métier. La norme définit le métier en regroupant et en organisant les éléments.

Monteur/monteuse d’appareils de chauffage affiche de la Norme professionnelle du Sceau rouge

Présenter les activités du métier sous forme de tableau.

Monteur/monteuse d’appareils de chauffage profil du métier

Présenter un aperçu de toutes les activités effectuées dans le métier décrites dans la norme. Le profil du métier peut être utilisé pour autoévaluer l'expérience acquise, pour présenter un sommaire de toutes les activités effectuées dans le métier aux gens qui veulent apprendre ce métier et pour l'analyse des lacunes.

Monteur/monteuse d’appareils de chauffage formulaire d’attestation de l'expérience de travail dans le métier

Formulaire que l’employeur d’un candidat peut utiliser pour attester l’expérience de travail d’un employé ou d’un ancien employé dans le métier. Après vérification, un candidat pourrait être admissible à passer un examen du Sceau rouge ou à s’inscrire dans un programme d’apprentissage avec des crédits accordés en équivalence.

(veuillez communiquer avec les autorités provinciales et territoriales en apprentissage pour une version provinciale)

Guide de préparation à l’examen du Sceau rouge pour le métier de monteur/monteuse d’appareils de chauffage

Ce document donne un aperçu de la répartition des questions sur l’examen du Sceau rouge (pourcentage) selon les différentes activités du métier. Il présente aussi un aperçu des compétences du métier. Il peut être utilisé pour faire une auto-évaluation et se préparer à passer l’examen du Sceau rouge.

Monteur/monteuse d’appareils de chauffage plan du programme de formation

Organiser les éléments de la section « Connaissances » de la norme et présenter des recommandations quant aux niveaux de formation. Ces éléments ont pour but de faciliter l'élaboration et la prestation des programmes de formation technique.

Monteur/monteuse d’appareils de chauffage carnet d'apprentissage

Présenter une liste concise de toutes les activités effectuées dans le métier sous forme de carnet dans lequel l’employeur peut apposer sa signature en guise d'approbation. Le carnet d’apprentissage contient les références à la norme professionnelle complète pour obtenir des renseignements plus détaillés sur chaque sous-tâche. Il sert à guider la formation en cours d’emploi et à faire le suivi des progrès réalisés durant la formation en apprentissage du métier.

(veuillez communiquer avec les autorités provinciales et territoriales en apprentissage pour une version provinciale)

Monteur/monteuse d’appareils de chauffage guide de formation en cours d’emploi

Pourrait servir de guide pour complémenter le plan du programme de formation. Il peut aussi procurer aux gens de métier et aux apprentis un plan pour aider à guider l’enseignement des compétences du métier à un niveau d’avance de la formation technique des apprentis.

(veuillez communiquer avec les autorités provinciales et territoriales en apprentissage pour une version provinciale)

Monteur/monteuse d’appareils de chauffage aperçu des compétences essentielles

Regrouper les renseignements sur le métier selon chaque compétence essentielle, faciliter l’inclusion des compétences essentielles dans l’élaboration et la prestation des programmes de formation technique et complémenter la norme d’apprentissage. L’aperçu des compétences essentielles peut aussi être utile pour mettre sur pied des services relatifs aux lacunes en matière de formation.

Monteur/monteuse d’appareils de chauffage affiche des compétences essentielles

Présenter sur une affiche toutes les activités du métier et les compétences essentielles les plus importantes qui y sont rattachées pour illustrer l’importance des compétences essentielles dans toutes les activités du métier.

Information générale

Description du métier de monteur/monteuse d’appareils de chauffage

« Monteur/monteuse d’appareils de chauffage » est le titre officiel Sceau rouge de ce métier tel qu’accepté par le CCDA. Cette norme couvre les tâches exécutées par les monteurs et par les monteuses d’appareils de chauffage dont le titre professionnel a été reconnu par certaines provinces et par certains territoires sous les noms suivants :

NL

NS

PE

NB

QC

ON

MB

SK

AB

BC

NT

YT

NU

Monteur d’appareils de chauffage

          x    

Monteur ou monteuse de tuyaux de vapeur

  x    

Tuyauteur-monteur de tuyaux à vapeur

x            
Tuyauteur/tuyauteuse (spécialité poseur/poseuse d’appareils de chauffage) (construction) x    

Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage disposent, assemblent, fabriquent, entretiennent et réparent l’équipement et les tuyauteries nécessaires à l’écoulement de l’eau, de la vapeur, des fluides, des gaz, des produits chimiques et de combustible dans une variété de systèmes comme ceux de chauffage, de refroidissement, de lubrification et de tuyauterie de procédé. Ils lisent et interprètent les dessins, les spécifications et les codes pour déterminer la disposition, le type et les dimensions des tuyaux, et pour choisir les outils à utiliser. Ils mesurent, coupent, filètent, rainurent, cintrent, brasent, assemblent et installent des tuyaux, des soupapes et des raccords en métal, en plastique et en fibre de verre. De plus, ils doivent être en mesure d’assembler et de sécuriser des sections de matériel connexe, de même que vérifier les systèmes pour détecter les fuites. Ils font également l’entretien général de l’équipement, ce qui comprend le remplacement des composants usés.

Une fois le travail accompli, les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage doivent procéder à des vérifications de contrôle de la qualité. Ils doivent soumettre le système à un essai et à une mise en service pour vérifier la qualité du travail et pour s’assurer que le système fonctionne selon les spécifications de conception. Ils utilisent de l’équipement de soudage, de coupage, de façonnage, de brasage et de filetage pour assembler les tuyaux et pour fabriquer les sections de la tuyauterie.

Dans ce métier, les domaines de spécialisation sont l’entretien, le contrôle de la qualité, le gréage, la fabrication et l’installation de systèmes variés et de tuyaux spéciaux.

Les pratiques de sécurité sont de la plus haute importance dans ce métier. Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage travaillent aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, et les tâches sont physiquement exigeantes et requièrent souvent de travailler en hauteur. Le travail dans les tranchées et autour de celles-ci, sur des plateformes de travail et lors de la manipulation d’outils mécaniques et d’équipement lourd peut occasionner des blessures. Les tuyauteries peuvent transporter des matières dangereuses. On insiste sur une formation et des pratiques en matière de sécurité afin de minimiser les risques.

Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage doivent posséder des aptitudes mécaniques, une dextérité manuelle, des compétences en mathématiques, une habileté à lire et à comprendre des instructions complexes ainsi qu’une habileté à travailler minutieusement et rigoureusement. Ils doivent parfois travailler à l’étroit ou dans des positions inconfortables. Ce travail peut parfois être physiquement exigeant. Pour ce qui est des tâches relatives à la disposition, l’organisation du travail, la planification de projets et la supervision, les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage peuvent également utiliser plusieurs outils et applications numériques.

Avec l’expérience, les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage peuvent avoir accès à des postes tels que contremaître, sous-traitant, entrepreneur, surintendant et instructeur.

On installe de moins en moins de systèmes de chauffage à vapeur dans les bureaux et dans les bâtiments commerciaux. Cependant, on retrouve ces systèmes dans les bâtiments qui possèdent des installations de chauffage central comme les hôpitaux, les collèges et les universités.

Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage travaillent dans plusieurs secteurs, notamment les secteurs des pipelines, de l’énergie nucléaire, de l’exploitation minière, de la pétrochimie, du gaz naturel, des scieries, du pétrole et du gaz en mer, de la construction navale, de l’automobile, des pâtes et papiers ainsi que les secteurs commerciaux et industriels. Le travail des monteurs et monteuses d’appareils de chauffage est à la hausse dans certains secteurs, comme dans ceux des usines à gaz et de la construction navale, dans certaines provinces et certains territoires. En raison des demandes changeantes de l’industrie et du vieillissement de la population active, la demande de monteurs et de monteuses d’appareils de chauffage au Canada pourrait augmenter.

Il y a une augmentation de l’utilisation de tuyaux en plastique dans les secteurs résidentiels, commerciaux et institutionnels pour certaines utilisations. Dans l’industrie de pâtes et papiers, dans l’industrie minière et dans l’industrie chimique, il y a une augmentation de l’utilisation de matériaux spécialisés. Ces nouveaux matériaux sont devenus économiquement exploitables et ils entraînent des changements dans la conception structurale, surtout dans les secteurs industriel et institutionnel. La tendance à l’utilisation de matériaux plus spécialisés exigera une plus grande formation des monteurs et des monteuses d’appareils de chauffage. Ceux-ci devront également avoir une connaissance approfondie des méthodes de contrôle de la qualité.

Les systèmes d’énergie renouvelable comme les systèmes géothermiques, solaires, par rayonnement, de géo-échange, de réfrigération, de récupération de chaleur et les installations centrales de refroidissement sont de plus en plus courants. Il y a une nouvelle technologie pour le chauffage de l’eau, comme les chaudières à faible masse, les systèmes à eau chaude sur demande, les chaudières à condensation, la biomasse, les chaudières à rendement élevé et les chaudières à cogénération. Il est plus difficile de faire la distinction entre les systèmes de chauffage et de refroidissement puisque ceux-ci sont de plus en plus hybrides.

Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage doivent être au fait d’un grand nombre de réglementations et de codes. Les gouvernements adoptent davantage de normes strictes en matière de sécurité, de santé et d’environnement. Les normes du système Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) sont de plus en plus courantes dans plusieurs provinces et territoires. Ces normes promeuvent une efficacité énergétique accrue et des pratiques de construction écologiques.

On s’attend à ce que les monteurs et des monteuses d’appareils de chauffage possèdent et maintiennent un haut niveau de connaissance et de formation en matière de sécurité. Il y a une croissance dans l’utilisation d’outils de coupe et de chanfreinage hydrauliques, pneumatiques et électriques pour la préparation de la tuyauterie. L’équipement de mise en tension et de serrage hydraulique, pneumatique et électrique est de plus en plus courant dans le métier. L’augmentation de l’utilisation de la technologie de raccordement des tuyaux par pression et sans flamme augmente le niveau d’efficacité et de sécurité.

La tendance actuelle est à l’utilisation de l’informatique pour produire des rapports, pour établir des calendriers de travail, pour passer des commandes, pour remplir des formulaires, pour élaborer des dessins (conception assistée par ordinateur ou CAO), pour analyser et pour entretenir des systèmes, et pour contrôler des appareils de chauffage et de refroidissement. L’utilisation d’équipement numérique dans le métier comme les téléphones intelligents, d’équipement laser et de disposition numérique comme les tachéomètres électroniques, et de la technologie de systèmes de localisation GPS est de plus en plus importante pour les activités liées à la profession.

La préfabrication et la modularisation sont de plus en plus courantes, et l’installation de ces matériaux nécessite moins de canalisations sur le terrain.

Certaines provinces et certains territoires exigent que les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage détiennent un permis de monteur ou de monteuse d’installations au gaz, au mazout et à l’huile ou tout autre permis spécifique autorisant le travail avec certains contenus comme des gaz médicaux. Une accréditation peut aussi être exigée pour faire du soudage, du pointage ou de la prévention de refoulement. Il devient essentiel d’obtenir un permis et les accréditations nécessaires pour conduire une plateforme élévatrice, un chariot zoom-boom, un chariot élévateur à bras articulé et une table élévatrice à ciseaux. L’obtention d’une accréditation en hissage et gréage est de plus en plus nécessaire dans certaines provinces et certains territoires.

Les normes sont de plus en plus strictes, et les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage pourraient être tenus responsables de leurs actions lorsqu’ils effectuent des opérations de gréage, de hissage, de levage et de positionnement. Il revient aux monteurs et aux monteuses d’appareils de chauffage de se tenir au courant des modifications apportées aux normes.

Sommaire des compétences essentielles

Les compétences essentielles sont les compétences nécessaires au travail, à l’apprentissage et dans la vie. Elles sont à la base de l’apprentissage de toutes les autres compétences et permettent aux gens d’évoluer avec leur emploi et de s’adapter aux changements du milieu du travail.

Grâce à des recherches approfondies, le gouvernement du Canada et d’autres organismes nationaux et internationaux ont déterminé et validé neuf compétences essentielles. Ces compétences sont mises en application dans presque toutes les professions et dans la vie quotidienne sous diverses formes.

Une série d’outils approuvés par le CCDA ont été élaborés pour aider les apprentis et les apprenties à suivre leur formation et à être mieux préparés pour leur carrière dans les métiers. Les outils peuvent être utilisés avec ou sans l’assistance d’une personne de métier, d’un formateur ou d’une formatrice, d’un employeur, d’un enseignant ou d’une enseignante, ou d’un moniteur ou d’une monitrice pour :

  • comprendre comment les compétences essentielles sont utilisées dans le métier;
  • déterminer les forces en matière de compétences essentielles et les aspects à améliorer;
  • améliorer les compétences essentielles et les chances de réussir un programme d’apprentissage.

Les outils sont disponibles en ligne où il est aussi possible de les commander.

Ce document peut renfermer une description de la mise en pratique de ces compétences à l’intérieur des énoncés de compétences servant à appuyer chaque sous-tâche du métier. Un aperçu des exigences pour chaque compétence essentielle tiré des profils des compétences essentielles suit. Voici le lien vers la version intégrale.

Lecture

Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage ont besoin de solides aptitudes en lecture pour consulter et interpréter les instructions et les manuels des fabricants, y compris les diagrammes, les tableaux et les graphiques. Ils ont aussi besoin de consulter de nombreux codes professionnels concernant les normes de l’industrie et les exigences en matière de sécurité.

Utilisation des documents

Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage doivent être capables d’utiliser facilement des documents pour interpréter les calendriers de travail. Ils consultent des manuels de référence portant sur les mesures, sur les matériaux et sur la dimension des tuyaux, sur les pressions et sur les formules mathématiques pour les calculs. Ils interprètent les informations tirées des dessins mécaniques, des diagrammes schématiques et des plans architecturaux pour s’assurer que la tuyauterie est bien posée. Ils utilisent aussi des documents de contrôle de la qualité qui comportent des renseignements comme les numéros de coulée, les schémas de soudage et l’identification des matériaux.

Rédaction

Les habiletés en rédaction sont mises en application par les monteurs et par les monteuses d’appareils de chauffage pour établir les listes de matériaux et de raccords nécessaires pour effectuer une tâche, pour remplir des formulaires servant à faire la demande de matériaux et pour établir des fiches quotidiennes afin de noter les mesures et les rappels. Lorsque nécessaire, les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage doivent rédiger des rapports d’incident ou d’accident.

Communication orale

Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage ont besoin de bonnes aptitudes en communication orale afin d’interagir avec leurs collègues, avec leurs superviseurs et leurs superviseuses, et avec les autres gens de métier lors de la coordination du travail, de la résolution de problèmes et de l’application de mesures visant à assurer la sécurité. Ils interagissent avec les apprentis et les apprenties pour fournir un mentorat et parlent aux fournisseurs pour commander des matériaux.

Calcul

Les compétences en calcul sont très importantes dans le travail quotidien des monteurs et des monteuses d’appareils de chauffage. Les monteurs et les monteuses notent ou calculent fréquemment des températures, des pressions et des volumes. Ils vérifient la conformité avec les pratiques d’exploitation et avec les recommandations des fabricants. Le travail nécessite une bonne compréhension du calcul et de la trigonométrie. La capacité à estimer la quantité de tuyaux requise et à passer du système impérial au système métrique est aussi importante.

Capacité de raisonnement

Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage déterminent les étapes et élaborent un plan pour effectuer une tâche et pour coordonner le travail. Ils doivent décider comment configurer et déplacer les tuyaux. Au cours d’un essai ou lorsqu’un tuyau ou un système fait défaut, la capacité à résoudre les problèmes est importante. La prise de décisions est importante pour assurer la sécurité et pour éliminer les risques. Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage doivent aussi être en mesure de trouver l’information dont ils ont besoin dans de nombreuses sources comme les plans, les codes, les manuels de référence et les catalogues.

Travail d’équipe

Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage interagissent avec leurs superviseurs et leurs superviseuses, avec leurs collègues et avec les autres gens de métier pour coordonner plusieurs tâches. Ils pourraient travailler avec des gens de métier comme les soudeurs et les soudeuses, les calorifugeurs et les calorifugeuses de tuyaux, et les électriciens et les électriciennes. Ils supervisent d’autres travailleurs et servent de mentors aux apprentis et aux apprenties en offrant de la formation pratique et de l’information concernant la sécurité. De plus, le comportement, la présentation et l’attitude d’un monteur et d’une monteuse d’appareils de chauffage sont des éléments essentiels au succès d’un projet ou d’un travail.

Technologie numérique

Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage peuvent utiliser un logiciel de communication pour l’envoi de courriel ou utiliser Internet pour chercher des renseignements sur des matériaux ou concernant le métier, pour commander des matériaux en ligne ou pour suivre des formations. Ils pourraient utiliser une feuille de calcul électronique pour faire le suivi des commandes de matériaux. Ils pourraient aussi utiliser un logiciel de CAO à des fins de référence et pour saisir les mesures prises sur le lieu de travail pour produire des dessins. L’utilisation d’équipement numérique dans le métier comme les téléphones intelligents, l’équipement laser et de disposition numérique comme les tachéomètres électroniques, la modélisation de l’information du bâtiment et la technologie de systèmes de localisation GPS est de plus en plus importante pour les activités particulières à la profession.

Formation continue

Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage peuvent suivre des cours de recyclage ou des cours à certificats de spécialisation et assister à des séminaires donnés par des fournisseurs. L’apprentissage continu est nécessaire, car les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage doivent garder leurs connaissances à jour concernant les exigences réglementaires et les divers codes qui sont périodiquement révisés. De plus, ils doivent se tenir au courant des progrès technologiques dans leur domaine afin d’être en mesure de choisir le matériel, les outils et les matériaux les plus appropriés pour chaque tâche et d’effectuer une installation adéquate.

Tendances du métier monteur/monteuse d’appareils de chauffage

On installe de moins en moins de systèmes de chauffage à vapeur dans les bureaux et dans les bâtiments commerciaux. Cependant, on retrouve ces systèmes dans les bâtiments qui utilisent des installations de chauffage central comme les hôpitaux, les collèges et les universités.

Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage travaillent dans plusieurs secteurs, notamment les secteurs des pipelines, de l’énergie nucléaire, de l’exploitation minière, de la pétrochimie, du gaz naturel, des scieries, de la construction navale, des pâtes et papiers ainsi que les secteurs commerciaux et industriels. Le travail des monteurs et monteuses d’appareils de chauffage est à la hausse dans certains secteurs, comme dans ceux des usines à gaz et de la construction navale, dans certaines provinces et certains territoires. En raison des demandes changeantes de l’industrie et du vieillissement de la population active, le nombre de monteurs et de monteuses d’appareils de chauffage au Canada pourrait devoir être plus élevé.

Il y a une augmentation de l’utilisation de tuyaux en plastique dans les secteurs résidentiels, commerciaux et institutionnels pour certaines utilisations. Dans l’industrie de pâtes et papiers, dans l’industrie minière et dans l’industrie chimique, il y a une augmentation de l’utilisation de matériaux spécialisés. L’arrivée de ces nouveaux matériaux économiquement exploitables entraîne des changements dans la conception structurale, et ce, surtout dans les secteurs industriel et institutionnel. La tendance à l’utilisation accrue de matériaux spécialisés exigera une plus grande formation des monteurs et des monteuses d’appareils de chauffage. Ceux-ci devront également avoir une connaissance approfondie des méthodes de contrôle de la qualité.

Les systèmes d’énergie renouvelable comme les systèmes de géo-échange, géothermiques, solaires, par rayonnement, de réfrigération et de récupération de chaleur ainsi que les installations centrales de refroidissement sont de plus en plus courants. Il y a une nouvelle technologie pour le chauffage de l’eau, comme les chaudières à faible masse, les systèmes à eau chaude sur demande, les chaudières à condensation, les chaudières à rendement élevé et les chaudières à cogénération. Il est plus difficile de faire la distinction entre les systèmes de chauffage et de refroidissement puisque ceux-ci sont de plus en plus hybrides.

Les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage doivent être au fait d’un grand nombre de réglementations et de codes. Les gouvernements adoptent davantage de normes strictes en matière de sécurité, de santé et d’environnement. Les normes du système Leadership in Energy and Environmental Design (LEED) sont de plus en plus courantes dans plusieurs provinces et territoires. Ces normes promeuvent l’efficacité énergétique accrue et les pratiques de construction écologiques.

On s’attend des monteurs et des monteuses d’appareils de chauffage qu’ils possèdent et maintiennent un haut niveau de connaissance et de formation en matière de sécurité. Il y a une croissance dans l’utilisation d’outils de coupe et de chanfreinage hydrauliques, pneumatiques et électriques pour la préparation de la tuyauterie. L’équipement de mise en tension et de serrage hydraulique, pneumatique et électrique est de plus en plus courant dans le métier. Il y a une augmentation de l’utilisation de la technologie de raccordement des tuyaux par pression et sans flamme, ce qui permet une efficacité et une sécurité accrues.

La tendance actuelle est à l’utilisation de l’informatique pour produire des rapports, pour établir des calendriers de travail, pour passer des commandes, pour remplir des formulaires, pour élaborer des dessins (conception assistée par ordinateur ou CAO), pour analyser et pour entretenir des systèmes, et pour contrôler des appareils de chauffage et de refroidissement. L’utilisation d’équipement numérique dans le métier comme les téléphones intelligents, d’équipement laser et de disposition numérique comme les tachéomètres électroniques, et de la technologie de systèmes de localisation GPS est de plus en plus importante pour les activités particulières à la profession.

La préfabrication et la modularisation sont de plus en plus courantes, et l’installation de ces matériaux nécessite moins de canalisations sur le terrain.

Certaines provinces et certains territoires exigent que les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage détiennent un permis de monteur ou de monteuse d’installations au gaz, au mazout et à l’huile ou tout autre permis spécifique autorisant le travail avec certains contenus comme des gaz médicaux. Des certificats peuvent également être exigés pour faire du soudage électrique, du pointage ou de la prévention de refoulement. Il devient essentiel d’obtenir un permis et les certifications pour conduire une plateforme élévatrice, un chariot zoom-boom, un chariot élévateur à bras articulé et une table élévatrice à ciseaux. L’obtention d’une certification en hissage et gréage est de plus en plus nécessaire dans certaines provinces et certains territoires.

Les normes sont de plus en plus strictes, et les monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage pourraient être tenus responsables de leurs actions lorsqu’ils effectuent des opérations de gréage, de hissage, de levage et de positionnement. Il revient aux monteurs et les monteuses d’appareils de chauffage de se tenir au courant des modifications apportées aux normes.

Exigences linguistiques

Il est attendu que les compagnons puissent comprendre l’anglais ou le français, qui sont les deux langues officielles du Canada, et qu’ils puissent communiquer dans une ou l’autre de ces langues. L’anglais et le français sont les langues communes des affaires et de l’enseignement des programmes d’apprentissage.

Remerciements

Le CCDA et EDSC tiennent à exprimer leur gratitude aux gens du métier, aux entreprises, aux associations professionnelles, aux syndicats, aux ministères et organismes gouvernementaux des provinces et des territoires ainsi qu’à toute autre personne ayant participé à la production de la présente publication.

Le CCDA et EDSC désirent particulièrement exprimer leur reconnaissance au Comité consultatif national de l'industrie pour ce projet, coordonné par  Larry Slaney du United Association et par Richard McKeagan de l’Association des entrepreneurs en mécanique du Canada.

Des remerciements particuliers sont adressés aux représentants ci-dessous, qui ont grandement contribué à la première ébauche de la norme et qui ont offert des conseils d’experts durant son élaboration :

  • Glen Aspen - United Association
  • Michael Battye - Ontario
  • Philip Craig - Nouvelle-Écosse
  • Jon Dalton - Canadian Standards Association
  • Paul Dupont - Québec
  • Stephen Evecsyn - Manitoba
  • Tim Furlong - Manitoba
  • Bruce Gillingham - Terre-Neuve-et-Labrador
  • Anthony Iannucci - Ontario
  • Corey Kelly - Terre-Neuve-et-Labrador
  • Vince Koeman - Colombie-Britannique
  • Wade MacFadyen - Nouveau-Brunswick
  • Andrew Nalesso - Île-du-Prince-Édouard
  • Ron Perkin - Colombie-Britannique
  • Al Philips - Colombie-Britannique
  • Bruce Power - United Association
  • Dustin Saccucci - Saskatchewan
  • Brian Thompson - Alberta
  • John Topple - Nouvelle-Écosse
  • Alan Vanderploeg - Ontario

La présente norme a été préparée par la Direction des partenariats en milieu de travail de EDSC. La coordination, la facilitation et la production de l’analyse ont été effectuées par l’équipe responsable de l'élaboration des ANP de la Division des métiers et de l’apprentissage et Apprentissage Nouveau Brunswick. La Colombie-Britannique, la province hôte, a également participé à l’élaboration de cette norme.

Date de modification :