Monteur-ajusteur/monteuse-ajusteuse de charpentes métalliques - analyse nationales de profession

Le Conseil canadien des directeurs de l’apprentissage (CCDA) reconnaît la présente analyse comme la norme nationale pour la profession (ANP) de monteur-ajusteur ou monteuse-ajusteuse de charpentes métalliques.

Série d'analyses de professions

Available in English under the title: Metal Fabricator (Fitter)

CNP: 7235

Année de désignation : 1991

Téléchargement PDF

Télécharger la version PDF (1 003 Ko) de ce contenu.

Information générale

Champ de compétence du monteur ou de la monteuse de lignes sous tension

« Monteur-ajusteur/monteuse-ajusteuse de charpentes métalliques » est le titre officiel Sceau rouge de ce métier approuvé par le CCDA. Cette analyse couvre les tâches exécutées par les monteurs-ajusteurs ou monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques dont le titre professionnel a été reconnu par certaines provinces et par certains territoires sous les noms suivants :

NL

NS

PE

NB

QC

ON

MB

SK

AB

BC

NT

YT

NU

Assembleur/assembleuse de charpentes métalliques

x

Charpentier en métaux

x

Métallurgiste (ajusteur)

x

Monteur-ajusteur ou monteuse-ajusteuse de charpentes métalliques

x

Soudeur-monteur/ soudeuse-monteuse

x

Les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques fabriquent et réparent des pièces de métal utilisées dans la construction de bâtiments, de ponts, de réservoirs, de tours, de chaudières, de vaisseaux sous pression et d’autres structures et produits. Ils créent des modèles, effectuent le traçage, coupent et fabriquent de l’acier de construction, des tôles fortes et des métaux ferreux et non ferreux utilisés dans diverses usines de fabrication et de construction. Ils assemblent et ajustent également des tôles fortes et des sections de métal pour former des sous-ensembles ou ensembles complets comme des charpentes, des tôles fortes, des poutres et des goulottes qui seront utilisés ultérieurement dans le processus d’assemblage.

Les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques doivent pouvoir comprendre des dessins de fabrication et des spécifications. Ils choississent les matériaux nécessaires pour accomplir leur travail. Les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques utilisent des outils et de l’équipement comme des presses-plieuses, des cisailles, des appareils de découpe au plasma, des chalumeaux coupeurs au gaz, des meules et des perceuses pour plier, couper, perforer, percer ou former des composants métalliques. Ils peuvent aussi utiliser de l’équipement à commande numérique par ordinateur (CNC). Ils fixent les composants ensemble à l’aide de méthodes comme le soudage, le boulonnage et le rivetage. Ils utilisent aussi de l’équipement de manutention et de gréage, de hissage et de levage pour déplacer des matériaux et des ensembles finis.

Pour être un monteur-ajusteur ou une monteuse-ajusteuse de charpentes métalliques, il est important de posséder des compétences comme une capacité de visualiser les pièces en trois dimensions, une bonne coordination, des aptitudes mécanique, de la dextérité et être en mesure d’effectuer des calculs mathématiques propres à leur travail.

Il y a des risques associés à ce métier comme le travail dans des enceintes restreintes, en hauteur, et la manipulation d‘outils mécaniques, d’équipement de soudage et de matériaux lourds.

Les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques travaillent habituellement à l’intérieur dans des ateliers ou des usines de transformation, mais certains peuvent travailler à l’extérieur pour ajuster et fixer des sous-ensembles. Ils peuvent occuper un poste dans une entreprise de soudage ou de ferronnerie ou travailler pour un fabricant de structures d’acier, de chaudières, de machinerie lourde ou d’équipement de transport. Ils peuvent également trouver un emploi dans d’autres secteurs comme l’entretien, la construction navale, la fabrication d’équipement pour la pêche et l’agriculture, le transport ferroviaire, l’aviation, le secteur minier et l’industrie pétrolière et gazière.

La présente analyse reconnaît les similitudes ou les chevauchements avec les fonctions de soudeurs et de soudeuses, de ferblantiers et de ferblantières, de monteurs et de monteuses de charpentes en acier, de monteurs et de monteuses d’appareils de chauffage, de mécaniciens industriels et de mécaniciennes industrielles (de chantier), et de chaudronniers et de chaudronnières. Les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques détiennent souvent une certification en soudure.

Avec l’expérience, les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques peuvent agir à titre de mentors ou de formateurs pour les apprentis du métier. Ils peuvent accéder à des postes comme ceux de chef d’équipe, de superviseur, d’inspecteur en assurance de la qualité et en contrôle de la qualité, ou de gestionnaire de contrats. Ils peuvent même ouvrir leur propre atelier.

Observations sur le métier

De nouvelles technologies ont fait leur apparition dans les milieux de travail, comme la coupe par jets d’eau ou par laser. Ce type d’équipement permet une coupe plus précise et plus détaillée des pièces utilisées par les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques. Puisque le coût élevé de cet équipement est à la baisse, de plus en plus d’ateliers sont prêts à investir dans cette technologie. Cependant, des ateliers spécialisés offrent souvent ces services à d’autres ateliers de fabrication.

L’utilisation d’équipement à CNC comme des cintreuses à plaques et des presses-plieuses est de plus en plus courante. L’utilisation d’équipement CNC et de logiciels de conception assistée par ordinateur (CAO) augmente l’efficacité et la précision des processus de fabrication.

La connaissance de la gamme d’alliages offerts occupe une place de plus en plus importante dans ce métier. Les alliages sont plus fréquemment utilisés en raison de leur durabilité, de leur rapport coût-efficacité et de leur poids.

Pour réduire le nombre d’accidents et pour sensibiliser les travailleurs à la sécurité, les règlements en matière de sécurité sont maintenant plus sévères. Les préoccupations et la sensibilisation en matière d’environnement se sont accrues.

Sommaire des compétences essentielles

Les compétences essentielles sont les compétences nécessaires pour vivre, pour apprendre et pour travailler. Elles sont à la base de l’apprentissage de toutes les autres compétences et permettent aux gens d’évoluer avec leur emploi et de s’adapter aux changements du milieu du travail.

Grâce à des recherches approfondies, le gouvernement du Canada et d’autres organismes nationaux et internationaux ont déterminé et validé neuf compétences essentielles. Ces compétences sont mises en application dans presque toutes les professions et dans la vie quotidienne sous diverses formes.

Une série d’outils approuvés par le CCDA ont été élaborés pour aider les apprentis à suivre leur formation et à être mieux préparés pour leur carrière dans les métiers. Les outils peuvent être utilisés avec ou sans l’assistance d’une personne de métier, d’un formateur, d’un employeur, d’un enseignant, ou d’un moniteur pour :

  • comprendre comment les compétences essentielles sont utilisées dans un métier;
  • déterminer les forces en matière de compétences essentielles et les aspects à améliorer;
  • améliorer les compétences essentielles et les chances de réussir un programme d’apprentissage.

Les outils sont disponibles en ligne où il est aussi possible de les commander.

Le sommaire des compétences essentielles pour le métier de monteur-ajusteur ou monteuse‑ajusteuse de charpentes métalliques indique que les compétences essentielles les plus importantes sont l’utilisation des documents, le calcul, la capacité de raisonnement (résolution de problèmes) et l’aptitude à communiquer.

Le présent document peut renfermer une description de la mise en pratique de ces compétences à l’intérieur des énoncés de compétences servant à appuyer chaque sous-tâche du métier. Un aperçu des exigences pour chaque compétence essentielle tiré des profils des compétences essentielles suit.

Les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques doivent avoir des compétences en lecture pour recueillir l’information contenue dans les formulaires et les étiquettes. Ils doivent également pouvoir lire et comprendre des textes plus complexes comme les manuels de l’équipement et les manuels sur les politiques et les procédures, les spécifications, les codes et les normes.

Les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques repèrent et lisent l’information contenue dans différents types de documents comme des étiquettes, des enseignes, des formulaires, des listes, des tableaux, des dessins techniques et des spécifications. Ils lisent des dessins de fabrication pour déterminer la façon dont les matériaux ferreux et non ferreux doivent être coupés et assemblés en intégrant des plans de vue en plan, des plans d’élévation et des plans de vue en coupe. Ils font également la synthèse de l’information contenue dans d’autres plans à propos de composants adjacents à l’élément fabriqué. Les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques préparent également des documents comme des croquis et des formulaires.

Les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses utilisent leurs compétences en rédaction pour rédiger de courts textes. Les exemples de travaux d’écriture comprennent des entrées dans les registres de travail, des rapports d’assurance de la qualité et des rapports de problèmes liés à la production.

Les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques discutent de l’entretien et de la réparation de l’équipement avec les fournisseurs, et des spécifications et des plans avec les collègues, les superviseurs et les entrepreneurs généraux. Ils peuvent être appelés à superviser et à diriger le travail des apprentis. En raison du bruit constant, les monteurs‑ajusteurs et les monteuses-ajusteuses peuvent également devoir communiquer par signaux manuels, par gestes et parfois par notes.

Les compétences en calcul sont très importantes dans les tâches quotidiennes des monteurs‑ajusteurs et des monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques. Les compétences en mathématiques sont utilisées dans la prise de mesures, le traçage des matériaux, l’utilisation de formules, la préparation de listes de coupe et la préparation de gabarits de montage, conformément aux spécifications des dessins de fabrication.

Les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques peuvent suggérer des modifications aux conceptions des projets pour corriger des défauts, par exemple lorsque les spécifications des dessins de fabrication ne tiennent pas compte de l’espace requis pour les soudures. Ils doivent avoir un bon raisonnement spatial et pouvoir visualiser des objets en trois dimensions. Dans le cadre de leur travail, ils doivent régulièrement résoudre des problèmes, par exemple diagnostiquer les problèmes liés à l’équipement et effectuer des réparations.

De façon générale, les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques travaillent seuls à la fabrication et à l’ajustement de charpentes métalliques en suivant les spécifications des dessins de fabrication, mais ils peuvent également travailler avec d’autres personnes sur des projets d’envergure. Les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses coordonnent leur travail avec celui des superviseurs, des collègues, du personnel responsable du contrôle de la qualité et d’autres gens de métier comme les mécaniciens industriels/mécaniciennes industrielles (de chantier) ou les soudeurs/soudeuses.

Les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques pourraient devoir entrer des paramètres pour l’équipement CNC comme des presses-plieuses ou des tables de coupe. Ils pourraient également devoir utiliser la technologie informatique durant l’étape de développement de modèles. Ils pourraient devoir avoir une connaissance de base des logiciels CAO pour préparer les tracés et lire des plans et des dessins.

Les monteurs-ajusteurs et les monteuses-ajusteuses de charpentes métalliques doivent suivre de la formation continue pour acquérir de l’information relative à la santé et à la sécurité, aux nouveaux produits, aux procédures de transformation des métaux, aux propriétés des métaux et aux normes d’assurances de la qualité. Ils doivent maintenir leurs compétences et leur titre professionnel, selon les exigences des organismes de réglementation de l’industrie et de la province ou du territoire. Le nouvel apprentissage est acquis par le biais des tâches de travail habituelles, mais également en participant à des séances de formation propres à l’industrie, en lisant des revues spécialisées et en discutant avec d’autres monteurs-ajusteurs et monteuses‑ajusteuses de charpentes métalliques.

Remerciements

Le CCDA et RHDCC tiennent à exprimer leur gratitude aux gens du métier, aux entreprises, aux associations professionnelles, aux syndicats, aux ministères et organismes gouvernementaux des provinces et des territoires et à toute autre personne ayant participé à la production de la présente publication.

Le CCDA et RHDCC désirent particulièrement exprimer leur reconnaissance aux gens du métier suivants :

  • Brent Bolan - Saskatchewan
  • Joey Cain - Île-du-Prince-Édouard
  • Doug Carr - Manitoba
  • Gordon Hunter - Alberta
  • Matthew McCarron - Nouvelle-Écosse
  • Jeff Soltesz - Colombie-Britannique
  • Ronald Stiles - Nouveau-Brunswick
  • Dan Tremblay - Ontario
  • Philip White - International Association of Bridge, Structural, Ornamental and Reinforcing Iron Workers Union

La présente analyse a été préparée par la Direction de l’intégration au marché du travail de RHDCC. La coordination, la facilitation et la production de l’analyse ont été effectuées par l’équipe d’élaboration des ANP de la Division des métiers et de l’apprentissage. Le Nouveau Brunswick, la province hôte, a également participé à l’élaboration de cette ANP.

Les commentaires et les questions au sujet de cette publication peuvent être transmis à :

Division des métiers et de l’apprentissage
Direction de l’intégration au marché du travail
Emploi et Développement social Canada
140, promenade du Portage, Portage IV, 6e étage
Gatineau (Québec)  K1A 0J9
Courriel : redseal-sceaurouge@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Date de modification :