Briqueteur-maçon/briqueteuse-maçonne - analyse nationale de professions 2016

Le Conseil canadien des directeurs de l’apprentissage (CCDA) reconnaît la présente analyse nationale de profession (ANP) comme la norme nationale pour la profession de briqueteurmaçon ou de briqueteuse-maçonne.

2016 – Série d'analyses de professions

Available in English under the title: Bricklayer

CNP : 7281

Année de désignation : 2011

Téléchargement PDF

Télécharger la version PDF (1 065 Ko) de ce contenu.

Information générale

Champ de compétence du briqueteur-maçon ou de la briqueteuse-maçonne

« Briqueteur-maçon/briqueteuse-maçonne » est le titre officiel Sceau rouge de ce métier tel qu’accepté par le CCDA. Cette analyse couvre les tâches exécutées par les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes dont le titre professionnel a été reconnu par certaines provinces et par certains territoires du Canada sous les noms suivants :

NL

NS

PE

NB

QC

ON

MB

SK

AB

BC

NT

YT

NU

Briqueteur

    x

Briqueteur ou briqueteuse et maçon ou maçonne

  x  

Briqueteur-maçon

x    
Briqueteur-maçon/ briqueteusemaçonne x    

Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes bâtissent et réparent des murs, des planchers, des arches, des pavages, des cloisons, des foyers, des cheminées, des cheminées d’usine, des fournaises, des fours et d’autres structures. Ils travaillent avec des matériaux comme de la brique, de la pierre naturelle, de la pierre synthétique, des tuiles, des panneaux de maçonnerie préfabriqués, des blocs en verre, des blocs en béton, des panneaux isolants en béton léger, d’autres éléments de maçonnerie, de l’isolant et des membranes. Ils érigent, installent, entretiennent, réparent et modifient différentes structures de maçonnerie. Les structures varient en complexité, en commençant par les moins complexes, comme une passerelle de maçonnerie, en allant jusqu’aux plus complexes, comme des ornements extérieurs sur un bâtiment à plusieurs étages.

Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes utilisent des brouettes et des chariots élévateurs à fourche pour transporter les matériaux. Ils utilisent des outils à main et des outils mécaniques pour couper et tailler les éléments de maçonnerie à la dimension requise. Les truelles sont utilisées pour épandre le mortier qui sert d’adhésif pour lier les couches des éléments de maçonnerie. Les outils de mesure et de traçage, comme le fil à plomb, le niveau et le niveau laser, sont utilisés pour assurer un bon alignement.

Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes travaillent sur des bâtiments industriels, commerciaux, institutionnels et résidentiels. Ils peuvent se spécialiser en maçonnerie de pierres, en restauration ou en travaux décoratifs. Ils peuvent aussi se spécialiser dans l’installation de matériaux réfractaires dans des milieux à température élevée ou dans l’installation de matériaux résistants à la corrosion pour chemiser des réservoirs et des récipients résistants à la corrosion.

Les principales compétences rattachées à ce métier sont la dextérité manuelle, l’aptitude à la mécanique, la capacité de résoudre des problèmes et de penser de manière séquentielle, et la capacité de travailler en hauteur. Le travail du briqueteur-maçon ou de la briqueteuse-maçonne est exigeant physiquement, et des tâches comme soulever des matériaux lourds, grimper, se pencher, s’agenouiller, travailler en espace clos et sur un échafaudage, exigent un effort considérable. Les briqueteurs-maçons doivent avoir le souci du détail afin de concevoir un travail esthétique satisfaisant et exact.

Le travail se fait surtout à l’extérieur, où les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes sont exposés aux intempéries. La préparation du site en fonction des conditions hivernales permet la continuité du travail pendant toute l’année. La sécurité en construction et la prévention des accidents sont une priorité.

Cette analyse reconnaît les ressemblances et les points communs entre le métier de briqueteurmaçon/ briqueteuse-maçonne et les métiers de carreleur/carreleuse, de finisseur/finisseuse de béton, de charpentier/charpentière et de jointoyeur/ jointoyeur et plâtrier/plâtrière.

Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes expérimentés peuvent accéder à des postes de supervision pour le compte d’entrepreneurs et d’entrepreneuses en maçonnerie ou dans des domaines connexes comme la gestion de construction, l’évaluation ou l’inspection de bâtiments. Ils peuvent également travailler à leur compte.

Observations sur le métier

La tendance à délaisser les maisons unifamiliales fabriquées entièrement en maçonnerie-plaqué se maintient. Cependant, une nouvelle tendance en faveur de la maçonnerie dans les copropriétés est en augmentation. Les constructeurs commencent à accorder davantage de valeur au pouvoir de vente de la construction en brique et en bloc de béton. Les avantages comprennent l'efficacité énergétique, l’entretien réduit, la résistance au feu, l'isolement acoustique, la solidité de la structure et la durabilité de la maçonnerie. Pour ce qui est de la construction de logements, la pierre préfabriquée et le placage mince sont de plus en plus utilisés en raison de la simplicité de leur installation et l’intérêt des consommateurs à leur égard.

Les pratiques de travail sont déterminées et l’équipement est conçu en fonction du métier de briqueteur-maçon ou de briqueteuse-maçonne et en tenant compte des facteurs ergonomiques et de l'efficacité. Les échafaudages grimpants et les tours d’échafaudage roulant sont conçus pour offrir une position de travail confortable aux briqueteurs-maçons et aux briqueteusesmaçonnes, leur évitant d’avoir à se pencher ou à soulever des charges de manière excessive. Les outils électriques sans fil, comme les perceuses, les meuleuses et les marteaux-piqueurs, permettent d’accroître la mobilité et l’efficacité. Le recours à des technologies de découpage et de perçage sans poussière est privilégié par l’industrie.

En raison du Leadership in Energy Efficient Design (LEED), les spécifications et la documentation se sont complexifiées. L'efficacité énergétique et la sensibilisation environnementale affectent ce métier, puisque de nouveaux règlements relatifs aux processus et aux matériaux de construction sont imposés. L'industrie de la maçonnerie est un chef de file lorsqu’il est question de conformité aux exigences LEED. Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes doivent se tenir au courant de ces lignes directrices et exigences. La tendance actuelle est aux exigences de documentation liée à la sécurité en milieu de travail accrues.

Sommaire des compétences essentielles

Les compétences essentielles sont les compétences nécessaires pour vivre, apprendre et travailler. Elles sont à la base de l’apprentissage de toutes les autres compétences et permettent aux gens d’évoluer avec leur emploi et de s’adapter aux changements du milieu du travail.

Grâce à des recherches approfondies, le gouvernement du Canada et d’autres organismes nationaux et internationaux ont déterminé et validé neuf compétences essentielles. Ces compétences sont mises en application dans presque toutes les professions et dans la vie quotidienne sous diverses formes.

Une série d’outils approuvés par le CCDA ont été élaborés pour aider les apprenties et les apprentis à suivre leur formation et à être mieux préparés pour leur carrière dans les métiers. Les outils peuvent être utilisés avec ou sans l’assistance d’une personne de métier, d’une formatrice ou d’un formateur, d’une employeuse ou d’un employeur, d’une enseignante ou d’un enseignant, ou d’une monitrice ou d’un moniteur pour :

  • comprendre comment les compétences essentielles sont utilisées dans un métier;
  • déterminer les forces en matière de compétences essentielles et les aspects à améliorer;
  • améliorer les compétences essentielles et les chances de réussir un programme d’apprentissage.

Les outils sont disponibles en ligne où il est aussi possible de les commander.

Le présent document peut renfermer une description de la mise en pratique de ces compétences à l’intérieur des énoncés de compétences servant à appuyer chaque sous-tâche du métier. Un aperçu des exigences pour chaque compétence essentielle tiré des profils des compétences essentielles suit. Voici le lien vers la version intégrale.

Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes doivent posséder de fortes compétences en lecture pour lire divers documents tels que les spécifications du travail à accomplir, les instructions des fabricants sur l’utilisation et la préparation des produits, les règlements liés à la sécurité sur le chantier et ceux en vigueur dans l’entreprise et dans la province ou le territoire, ainsi que la correspondance distribuée par les fournisseuses et les fournisseurs, et les entrepreneuses et les entrepreneurs.

Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes interprètent les bleus, lisent les dessins d'assemblage et préparent les croquis des éléments à construire. Ils doivent remplir des formulaires, comme des feuilles de temps, des rapports d’incidents, des demandes de renseignements (DR) et de renseignements sur la sécurité personnelle, et des évaluations des risques sur le terrain.

Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes doivent savoir écrire pour remplir les documents comme les listes de matériaux, les rapports d'incidents et les feuilles de temps. Ils peuvent être appelés à correspondre par écrit avec leurs collègues au sujet des approvisionnements ou du travail à faire.

Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes communiquent avec les fournisseuses et les fournisseurs, les livreuses et les livreurs, les clientes et les clients et leurs collègues de travail, et coordonnent les activités avec d’autres corps de métiers. Ils donnent des directives aux apprentis, assurent la liaison avec les superviseurs et participent aux réunions.

Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes mesurent la longueur, la hauteur et la largeur des structures qui doivent être construites et ils calculent les angles des arches lors de la construction d’ouvertures. Ils estiment les rapports de mélange selon le poids et le volume, ainsi que le temps et le matériel nécessaires pour exécuter le travail.

Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes utilisent leur capacité à résoudre les problèmes qui peuvent survenir au travail tels que les changements ou les omissions de conception. Ils planifient le matériel et l'équipement dont ils ont besoin pour effectuer leurs tâches, et coordonnent leurs activités selon la priorité et la séquence et afin de répondre aux besoins des autres corps de métier sur le chantier.

Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes travaillent habituellement en équipe, bien qu’ils oeuvrent de manière autonome pour effectuer certaines tâches. Puisque plusieurs tâches doivent être réalisées avec des collègues, ils doivent pouvoir coopérer et coordonner avec les autres afin d’assurer un travail constant. Ils peuvent exercer des fonctions de supervision et d’encadrement ou surveiller le rendement des autres.

Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes peuvent utiliser des dispositifs numériques pour effectuer des tâches de calcul et communiquer avec les autres. Ils peuvent avoir accès à de l'information en ligne affichée par des fournisseurs et des fabricants pour se tenir au courant des tendances et pratiques de l’industrie. Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes peuvent également consulter des bases de données pour obtenir des formulaires comme le changement d’ordre, et des dessins architecturaux. Ils peuvent utiliser de l’équipement de traçage commandé par ordinateur comme de l’équipement d’arpentage et des niveaux automatiques, pour mesurer les distances et les angles horizontaux et verticaux des structures en brique.

Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes apprennent de façon continue grâce à l'expérience et à la créativité acquises au quotidien. Ils peuvent assister aux séances offertes par les fabricants de nouveaux produits. Ils peuvent également suivre des cours spécialisés en personne ou en ligne, par exemple sur la sécurité ou sur l'aménagement paysager réalisé à partir de briques, de blocs en béton et de pierres, ou se référer à des brochures, des livrets ou des manuels sur des sujets en particulier. Les briqueteurs-maçons et les briqueteuses-maçonnes pourraient avoir à approfondir leurs compétences en obtenant des certifications supplémentaires, par exemple en construction d’échafaudages, en soudage, et en levage et gréage, ainsi qu’un permis d’accès aux espaces clos.

Remerciements

Le CCDA et EDSC tiennent à exprimer leur gratitude aux gens du métier, aux entreprises, aux associations professionnelles, aux syndicats, aux ministères et organismes gouvernementaux des provinces et des territoires ainsi qu’à toute autre personne ayant participé à la production de la présente publication.

Le CCDA et EDSC désirent particulièrement exprimer leur reconnaissance aux représentants du métier, ainsi que les autorités d’apprentissages ou les organisations nationales qui les ont nominés:

  • Gilbert Beausoleil - Québec
  • John Deleskie - Nouvelle-Écosse
  • Stephen Egan - Manitoba
  • Clarence Gallant - Île-du-Prince-Édouard
  • Brian Gebhardt - Canadian Masonry Contractors Association
  • Michael Hazard - Colombie-Britannique
  • Clifford Kobelsky - Saskatchewan
  • Tim Maxson - Ontario
  • Melvin Sparkes - Terre-Neuve-et-Labrador
  • Justin Stewart - Nouveau-Brunswick

La présente analyse a été préparée par la Direction des partenariats en milieu de travail de RHDCC. La coordination, la facilitation et la production de l’analyse ont été effectuées par l’équipe responsable de l'élaboration des ANP de la Division des métiers et de l’apprentissage. L’Ontario, la province hôte, a également participé à l’élaboration de cette ANP.

Les commentaires et les questions au sujet de cette publication peuvent être transmis à :

Division des métiers et de l’apprentissage
Direction de l’intégration au marché du travail
Emploi et Développement social Canada
140, promenade du Portage, Phase IV, 6e étage
Gatineau (Québec) K1A 0J9
Courriel : redseal-sceaurouge@hrsdc-rhdcc.gc.ca

Date de modification :