Préparez-vous pour votre examen

NOTE : Dans ce document, le genre masculin est utilisé comme générique, dans le seul but d’alléger le texte.

Guide de préparation à l’examen

Le présent guide de préparation à l’examen est conçu pour vous informer au sujet du processus d’examen du Sceau rouge. Vous y trouverez des renseignements sur ce que vous devez faire avant de passer votre examen du Sceau rouge, sur l’examen lui-même et sur ce qui se produit après votre examen. Les examens du Sceau rouge sont élaborés de concert avec les provinces et territoires du pays. Toutefois, les autorités provinciales et territoriales en matière d’apprentissage sont chargées de gérer et d’administrer les examens pour les métiers désignés Sceau rouge (Annexe A). Si vous répondez à toutes les exigences pour passer l’examen du Sceau rouge de votre métier, veuillez communiquer avec votre bureau provincial ou territorial (Annexe B) pour vous inscrire.

Le guide de préparation à l’examen comprend également des stratégies sur la préparation aux tests et des techniques d’étude. Il contient des exemples de questions à choix multiple, de plans d’étude et d’autoévaluations, ainsi que d’autres conseils utiles pour vous aider à vous préparer à l’examen du Sceau rouge.

Communiquez avec votre bureau d’apprentissage local pour obtenir des informations et de l’aide complémentaires pour vous préparer à votre examen du Sceau rouge.

Téléchargement PDF

Télécharger la version PDF (999 Ko) de ce contenu.

Le Sceau rouge

Le Sceau rouge représente la norme d’excellence interprovinciale. La mention Sceau rouge prouve que votre certificat satisfait à une norme interprovinciale reconnue dans chacune des provinces et dans chacun des territoires.

Étapes pour obtenir votre mention Sceau rouge

1. Déterminez votre admissibilité

Afin de passer l’examen du Sceau rouge de votre métier, vous devez satisfaire aux exigences de votre province ou territoire. Les critères d’admissibilité à l’examen du Sceau rouge peuvent varier selon que vous êtes un apprenti ou un travailleur expérimenté.

  • Apprenti : Vous effectuez un programme d’apprentissage inscrit auprès de votre bureau d’apprentissage provincial ou territorial.
  • Travailleur expérimenté ou candidat à la reconnaissance professionnelle: Vous possédez de l’expérience dans votre métier, mais vous n’avez pas suivi de programme d’apprentissage et vous n’êtes pas certifié comme compagnon.
  • Compagnon: Vous détenez un certificat de qualification provincial ou territorial ou l’équivalent.

Les exigences peuvent également varier en fonction du métier. Consultez le site Web de votre bureau provincial ou territorial d’apprentissage et de certification (Annexe B) pour obtenir plus d’information sur les critères qui s’appliquent à votre situation.

2. Inscrivez-vous à l’examen du Sceau rouge

Les examens du Sceau rouge sont administrés par les autorités provinciales et territoriales en matière d’apprentissage. Vous devez vous inscrire à l’un de leurs bureaux pour passer l’examen du Sceau rouge.

La plupart des provinces et des territoires offrent des formulaires de demande sur leur site Web. Si vous avez des questions ou ne pouvez pas trouver le formulaire de demande d’examen du Sceau rouge, communiquez avec votre bureau provincial ou territorial d’apprentissage et de certification (consultez l’Annexe B pour connaître les adresses et autres coordonnées).

Lors de l’inscription, vous pourriez vous informer desquestions suivantes:

  • Langue de l’examen
    Vous pouvez choisir de passer l’examen en anglais ou en français. Confirmez auprès de votre bureau provincial ou territorial que votre copie sera dans la langue de votre choix.
  • Besoins spéciaux
    Si vous avez des besoins spéciaux, demandez à quelles mesures d’adaptation vous pourriez avoir droit lorsque vous passerez l’examen. Vous devez présenter votre demande de mesures d’adaptation aussitôt que possible.

3. Payez vos frais d’examen

Le coût de l’examen varie selon la province et le territoire. Votre bureau d’apprentissage vous fera connaître le coût lors de votre inscription à l’examen.

4. Planifiez

  • Prévoyez vos congés
    Prévoyez suffisamment de temps de congé du travail pour ne pas vous sentir pressé.
  • Prévoyez votre façon de vous rendre à l’examen
    Assurez-vous de savoir exactement où et quand l’examen aura lieu. Planifiez à l’avance et accordez-vous amplement de temps en prévision de la circulation, de la recherche d’une place de stationnement, des retards d’autobus, etc.

5. Si vous manquez l’examen

Communiquez avec votre bureau provincial ou territorial d’apprentissage pour reporter l’examen.

Préparez-vous pour votre examen du Sceau rouge

Pour obtenir votre mention Sceau rouge, vous devrez, dans le cadre de votre examen, démontrer que vous possédez les connaissances, les compétences et les habiletés énoncées dans l’analyse nationale de profession ANP de votre métier.

L’analyse nationale de profession (ANP) propre à votre métier est votre meilleur guide d’étude. Les questions de l’examen du Sceau rouge sont fondées sur les sous-tâches de l’ANP.

L’ANP énonce des renseignements importants sur votre métier:

  • Activités relatives au métier (tâches et sous-tâches)
  • Tendances
  • Compétences essentielles
  • Mesures de sécurité
  • Termes techniques
  • Glossaire
  • Outils et équipement
  • Acronymes

1. Utilisez votre ANP pour préparer l’examen du Sceau rouge

L’ANP de chaque métier est accessible dans le site Web du Sceau rouge.

L’ANP propre à votre métier est organisée enrubriques : Blocs, Tâches et Sous-Tâches.

BLOCS: L’ANP est divisée en grandes catégories appelées des Blocs. Chaque bloc comprend les tendances qui ont une incidence sur le métier lié au bloc, sur les composantes (produits, articles, matériel) rattachées au bloc, et sur les outils et l’équipement utilisés pour exécuter toutes les tâches dans le cadre du bloc.

TÂCHES: Les blocs sont ensuite subdivisés en Tâches. Chaque tâche expose le contexte permettant de clarifier le but et la définition de la tâche. Elle dresse également les éléments de connaissances qu’une personne doit acquérir afin d’effectuer adéquatement la tâche.

SOUS-TÂCHES: Les Sous-tâches sont les fonctions spécifiques que vous exercez relativement à une tâche. Les compétences clés figurent dans chaque sous-tâche et décrivent les activités que vous devriez être en mesure d’exercer pour être considéré compétent dans votre métier.

Exemples de titres de Bloc, de Tâche et de Sous-Tâche pour l’ANP de charpentier/charpentière :

Exemples de titres de Bloc, de Tâche et de Sous-Tâche pour l’ANP de charpentier/charpentière :

Source : l’ANP du métier de charpentier/charpentière

Rappel : L’examen du Sceau rouge est fondé sur les sous-tâches et couvre l’étendue du métier qui fait l’objet de l’ANP.

Consultez la répartition de l’examen

Pour planifier votre temps d’étude, consultez les annexes de l’ANP de votre métier. Vous trouverez un diagramme à secteurs similaire à celui-ci :

Le pourcentage du nombre total de questions intégrées dans l’examen visant chaque bloc de l’ANP provient des données collectives recueillies auprès des gens de la profession de toutes les régions du Canada.

Titres des blocs

Le pourcentage du nombre total de questions intégrées dans l’examen visant chaque bloc de l’ANP

  • Bloc A – Compétences professionnelles communes – 14 %
  • Bloc B – Planification et mise en place – 18 %
  • Bloc C – Béton – 15 %
  • Bloc D – Charpente – 17 %
  • Bloc E – Finition extérieure – 13 %
  • Bloc F – Finition intérieure – 13 %
  • Bloc G – Rénovations – 10 %

Source : l’ANP du métier de charpentier/charpentière

Le pourcentage du nombre total de questions intégrées dans l’examen visant chaque bloc de l’ANP provient des données collectives recueillies auprès des gens de la profession de toutes les régions du Canada.

Ces renseignements figurent également dans le document d’aide aux examens, qui est accessible dans le site Web du Sceau rouge.

Pourcentage de questions à l’examen par bloc du métier
Titres des blocsPourcentage (%) de questions sur l’examen
A – Compétences professionnelles communes 14
B – Planification et mise en place 18
C – Béton 15
D – Charpente 17
E – Finition extérieure 13
F – Finition intérieure 13
G – Rénovations 10
Total 100

Dans le présent cas, si l’examen compte 100 questions, 14 questions seraient dans le bloc A, 18 dans le bloc B, et ainsi de suite.

Les tableaux de pondération des blocs et des tâches, qui sont disponibles dans toutes les ANP, vous fourniront des renseignements plus précis sur le pourcentage de questions portant sur chaque tâche de chaque bloc.

Note: Le nombre de questions par examen varie entre 100 et 150 selon le métier.

Pondération des blocs et des tâches
Block D: Charpente
 NLNSPENBQCONMBSKABBCNTYTNUMoyenne nationale
% 15 15 23 14 NV 15 15 14 19 15 NV 22 NV 17%

Le premier tableau illustre le pourcentage suggéré par chaque province et territoire pour ce bloc précis de l’ANP. Vous devez vous concentrer sur la Moyenne nationale, qui représente le pourcentage réel de questions de chaque bloc dans l’examen. Dans cet exemple, 17 % des questions portent sur le bloc D. Cela signifie que pour un examen de 100 questions, 17 questions (100 X 17%) portent sur la charpente.

Tâche 10: Construire les planchers.
 NLNSPENBQCONMBSKABBCNTYTNUMoyenne nationale
% 25 30 30 32 NV 25 25 33 25 25 NV 30 NV 28%

Le deuxième tableau montre le pourcentage de questions attribuées à une tâche précise du bloc. Dans ce cas, 28 % des questions portent sur la tâche 10. En conséquence, dans un examen de 100 questions, environ 5 questions portent sur la construction de planchers (100 x 17 % x 28 %).

Même si vous ne savez pas exactement combien de questions ont trait à chaque sous-tâche, la répartition de l’examen vous aidera à vous concentrer sur les blocs et sur les tâches qui constituent la majeure partie de l’examen relatif à votre métier. Assurez-vous de couvrir chaque bloc et toutes les tâches et sous-tâches lorsque vous préparez votre examen du Sceau rouge.

Créez une liste de vérification

Le tableau des tâches de la profession qui se trouve à la toute fin de l’ANP illustre sommairement l’ensemble des tâches et des sous-tâches que vous devez connaître pour exercer votre métier.

Utilisez-le comme outil d’autoévaluation, en cochant les sous-tâches liées aux domaines que vous connaissez et en surlignant les sujets pour lesquels vous devez acquérir de l’expérience. Vous constaterez alors sur quels domaines vous devez vous concentrer lorsque vous préparez votre examen du Sceau rouge.

Vérifiez votre terminologie

Les annexes de votre ANP renferment de l’information sur les termes que vous devez connaître dans votre métier. Vous pourriez les retrouver dans des questions d’examen avec d’autres termes techniques relatifs aux sous-tâches.

Outils et équipement:
Liste des outils et de l’équipement utilisés dans votre métier. Assurez-vous de connaître le vrai nom des outils et de l’équipement (les noms commerciaux ne sont pas utilisés).

Glossaire:
Définitions de termes techniques utilisés dans l’ANP.

Acronymes:
Liste et signification des acronymes utilisés dans votre métier.

Exemple du tableau des tâches de la profession du métier de charpentier/charpentière.
Bloc Tâches Sous-tâches
D – CHARPENTE 10. Construire les planchers.

10.01 Installer les planchers d’ingénierie.

10.02 Construire l’ossature des planchers en bois de construction de dimensions

 

11. Construire les terrasses.

11.01 Construire les terrasses.

11.02 Installer les composants de la terrasse.

  12. Construire les murs. 12.01 Installer les murs d’ingénierie 12.02 Construire l’ossature des murs en bois de construction de dimensions courantes.

Source: l’ANP du métier de charpentier/charpentière

2. Répondez à des échantillons de questions

Les examens du Sceau rouge sont construits à partir de questions à choix multiple. Familiarisez-vous avec le format des questions de type Sceau rouge en répondant à des échantillons de questions.

Avertissement : Les questions sont élaborées afin de démontrer la structure et la formulation des questions utilisées dans les examens du Sceau rouge. Elles servent uniquement à des fins d’étude. La réussite de ces questions NE procure PAS de certification et ne reflète pas votre performance à l’examen.

Veuillez noter que le Programme du Sceau rouge n’est pas responsable du développement des questions et des outils disponibles sur d’autres sites Web à des fins de pratique et qu’il n’en approuve pas l’utilisation.

Exemples de divers types de questions que vous pourriez voir dans votre examen du Sceau rouge.
Note: Ces questions proviennent des échantillons de questions disponibles sur le site Web du Sceau rouge.

Certaines questions servent à vérifier votre connaissance du métier.

À quel conducteur les commutateurs d’éclairage doivent-ils être connectés?

  1. Sans fusible.
  2. Repéré.
  3. Mis à la terre.
  4. Non mis à la terre.

Source : échantillon de questions pour le métier d’électricien/électricienne (construction)

Certaines questions vérifient votre capacité d’appliquer des formules mathématiques à une situation liée à un métier.

Quelle est l’épaisseur de la cale à utiliser pour fixer sur un axe de 23,029 po de long un ensemble d’engrenage de 23,015 po de long qui nécessite une précharge de 0,005 po?

  1. 0.005 po.
  2. 0.009 po.
  3. 0.014 po.
  4. 0.019 po.

Source : échantillon de questions pour le métier de mécanicien/mécanicienne de machinerie agricole

Certaines questions ont pour but de vérifier votre capacité de régler des problèmes liés à votre métier.

Comment installe-t-on une conduite d’air comprimé pour permettre le drainage de la condensation du réseau de tuyauterie?

  1. En plaçant la tuyauterie de niveau et en installant une jambe d’égouttement.
  2. En inclinant la tuyauterie vers le haut dans le sens de l’écoulement et en installant un éliminateur d’air au point le plus élevé.
  3. En inclinant la tuyauterie vers le bas dans le sens de l’écoulement vers le point de collecte de la condensation.
  4. En plaçant la tuyauterie de niveau et en raccordant des conduites secondaires au bas.

Source : échantillon de questions pour le métier de monteur/monteuse d’appareils de chauffage

Certaines questions peuvent faire usage du système métrique et/ou du système de mesure impériale. Selon votre métier, vous pouvez utiliser un ou deux systèmes. Prenez le temps de bien comprendre les deux.

Quelle largeur de protection de débord de toit est suffisante pour une pente de toit de 1 : 3 (4 : 12), avec surplomb de 750 mm (30 po) si l’épaisseur du mur de pourtour est de 150 mm (6 po)?

 MétriqueImperial
A. 900 mm 36 po.
B. 1,050 mm 42 po.
C. 1,200 mm 48 po.
D. 1,350 mm 54 po.

Source : échantillon de questions pour le métier de couvreur/couvreuse

NOTE: D’autres types de questions peuvent se trouver dans votre examen du Sceau rouge, comme des questions qui nécessitent l’interprétation de diagrammes.

3. Élargissez vos connaissances

1. Formation linguistique

Si votre langue maternelle n’est ni l’anglais ni le français, vérifiez auprès de votre bureau local d’apprentissage quelles sont les options de formation linguistique pour mieux vous préparer à passer l’examen.

2. Compétences essentielles :
Autoévaluation et formation

Les compétences essentielles désignent les compétences dont vous avez besoin pour apprendre, travailler et vivre. Référez-vous au tableau suivant :

Compétences essentielles
Lecture Comprendre des documents comportant des phrases ou des paragraphes (p. ex. des lettres et des manuels)
Rédaction Écrire des textes et remplir des documents (p. ex. des formulaires)
Écrire sur du papier ou un écran d’ordinateur
Utilisation des documents Repérer, comprendre ou entrer de l’information (p. ex. textes, symboles et chiffres) dans divers types de documents, tels que des tableaux ou des formulaires
Calcul Utiliser des chiffres et penser en termes quantitatifs
Informatique Utiliser des ordinateurs et d’autres formes de technologie
Capacité de raisonnement Cerner et résoudre des problèmes
Prendre des décisions
Faire preuve de sens critique
Planifier et organiser des tâches
Utiliser sa mémoire
Trouver des renseignements
Communication orale Utiliser la parole pour échanger des pensées et des renseignements
Travail d’équipe Travailler de façon indépendante, aux côtés des autres ou en tant que membre d’une équipe
Formation continue Savoir comment apprendre
Connaître son propre style d’apprentissage
Savoir où trouver des ressources d’apprentissage

Les compétences essentielles sont utilisées dans des contextes précis pour chaque métier. Consultez l’ANP de votre métier pour savoir comment les compétences essentielles s’appliquent à votre métier.

Un outil d’autoévaluation et d’autres ressources d’apprentissage sont accessibles dans le site Web d’Emploi et Développement social Canada. Évaluez à quel domaine vous devez consacrer vos énergies et consultez votre bureau d’apprentissage pour savoir comment améliorer vos compétences essentielles.

Le site suivant renferme en outre des conseils sur la préparation de votre examen du Sceau rouge.

3. Faites face au stress et à l’angoisse causés par l’examen

L’examen du Sceau rouge est une étape importante pour obtenir la certification. Vous pourriez ressentir de la tension et de l’angoisse même si vous vous êtes préparé adéquatement. Une certaine tension pourrait se révéler bénéfique puisqu’elle vous garde en alerte. Toutefois, si vous ressentez trop d’anxiété avant ou pendant votre examen, vous pourriez commettre des erreurs qui pourraient être évitées en suivant ces conseils simples :

  • Planifiez votre temps: Accordez-vous assez de temps pour apprendre et étudier avant votre examen. Ce pourrait être une bonne idée de prévoir votre examen quelques semaines plus tard si cela vous aide à réussir à votre première tentative.
  • Respirez: Vous pourriez être plus concentré sur vos objectifs et trouver les réponses plus facilement en respirant calmement et profondément.
  • Parlez-vous: Rappelez-vous pourquoi vous faites l’examen, et remémorez-vous le temps et les efforts consacrés à votre formation et à la préparation de votre examen.
  • Une étape à la fois: Concentrez-vous sur une tâche à la fois et sur une question à la fois. Si vous n’êtes pas en mesure de répondre à une question, notez le numéro et revenez-y à la fin. Répondez à chaque question au meilleur de vos connaissances.
  • Remplissez votre esprit d’images positives: vos dernières vacances, votre activité préférée, quelqu’un qui vous aide à garder les pieds sur terre. Lorsque vous vous sentirez plus calme, retournez à votre étude ou à votre feuille d’examen.
  • L’activité physique aide à faire face à des situations stressantes comme les examens. Du repos en quantité suffisante et une alimentation appropriée représentent également des éléments clés pour lutter contre l’anxiété.
  • Si ces stratégies ne fonctionnent pas pour vous, vous pourriez développer d’autres méthodes pour diminuer votre anxiété ou envisager de consulter un spécialiste.

4. Stratégies d’études

  • Préparez un résumé ou créez des cartes-éclair, des graphiques et des diagrammes contenant les renseignements les plus importants, y compris :
    • les formules
    • les définitions
    • les concepts clés.
  • Demandez de l’aide à votre employeur et à vos collègues dans les domaines avec lesquels vous êtes moins à l’aise.
  • Si possible, suivez un cours de préparation aux examens. Contactez votre bureau local d’apprentissage et de certification.
  • Assurez-vous d’utiliser le code de métier sur lequel l’examen est fondé (s’il y a lieu). Lisez des manuels de cours. Si vous n’en avez pas, demandez des recommandations à la bibliothèque ou à l’institution collégiale locale.
  • Enseignez à un autre travailleur de votre métier, à un ami ou à un collègue. Enseigner à quelqu’un d’autre exige une bonne compréhension du sujet.
  • Étudiez d’abord par vous-même pour déterminer ce que vous ne savez pas. Vous pouvez ensuite étudier avec d’autres personnes qui se préparent au même examen.
  • Accordez-vous assez de temps pour étudier chaque bloc à l’avance et pour faire une révision générale quelques jours avant l’examen.
  • Trouvez des stratégies d’étude et des trucs mnémotechniques qui fonctionnent bien pour vous : créez des phrases avec la première lettre des mots-clés, réécrivez vos notes, dessinez, ou chantez vos formules! Faites preuve de créativité.
  • Élaborez un plan d’étude. Vous pouvez utiliser un calendrier hebdomadaire ou mensuel vierge, selon le temps dont vous disposez avant l’examen. Surlignez les heures de chaque journée pendant lesquelles vous prévoyez étudier. Il est plus efficace de prévoir des périodes régulières chaque jour que de condenser toute l’étude pendant une longuepériode au dernier moment.
  • Ne remettez pas à plus tard.
  • Lorsque vous avez un plan d’étude, respectez-le.

Votre plan d’étude devrait prévoir du temps pour :

  • l’autoévaluation (sous-tâches, compétences essentielles, compétences linguistiques, etc.)
  • l’étude
  • répondre à des échantillons de questions
  • la révision
  • le repos.
Exemple d’un plan d’étude :
LundiMardiMercrediJeudiVendrediSamediDimanche

Travail

Demander du temps de congé pour passer l’examen

Travail

Travail

Poser des questions à l’employeur sur les soustâches B-7.02 et C-11.03

Travail

Poser des questions aux collègues sur les calculs de quantités de matériaux

Travail

9h à 12h
Glossaire, acronymes et formules mathématiques

12h à 14h Repos

14h à 17h Pratiquer échantillons de questions

10h à 12h
Réviser tous les blocs

13h à 16h
Réviser ANP+ Tableau des tâches

18h à 19h
Évaluer compétences essentielles

19h à 21h
Étudier Blocs A et B

17h à 18h
Gymnase

18h30 à 21h
Réviser Blocs A et B
Étudier Bloc C

17h à 18h
Réviser C

18h30 à 21h
Étudier Bloc D

17h à 18h
Réviser Bloc D

18h30 à 21h
Étudier Blocs E et F

17h à 18h
Gymnase

18h30 à 21h
Réviser Blocs E et F

17h à 18h
Gymnase

18h30 à 20h30
Réviser tous
les blocs

Me coucher tôt :
examen demain!

Vous pourriez également vous inspirer du tableau des tâches de la profession propre à votre métier pour
établir votre plan d’étude. Par exemple :
Contenu à couvrirActionsNiveau de connaissancesRessourcesDates et heures d’étude requises
Entretenir la suspension Établir un lien de cause à effet si la suspension pose problème Faible Collègues Lundi matin
2 heures
Réparer la suspension sur blocs en caoutchouc

Expliquer la procédure de réparation
Nommer les outils utilisés

Moyen Vidéo
Manuel
Glossaire (ANP)
Mardi soir
45 minutes

Passez votre examen du Sceau rouge

1. Quoi apporter à l’examen ?

  • Carte d’identité avec photographie (identification personnelle produite par le gouvernement, comme un permis de conduire valide)
  • Carte d’apprenti de votre province ou territoire (s’il y a lieu)
  • Lettre de confirmation d’examen
  • Tout autre matériel énuméré dans votre lettre de confirmation d’examen

2. À quoi vous attendre pendant l’examen ?

  • Vous ne serez pas autorisé(e) à communiquer avec les autres candidats ou candidates.
  • Pendant l’examen, vous n’aurez la permission d’accéder à aucun objet personnel, notamment les sacs, téléphones mobiles ou autres types d’appareils électroniques ou de communication.
  • Dans certains métiers, vous pouvez recevoir des documents de référence comme des codes de métier. Votre examen pourrait inclure un livret de diagrammes, une feuille d’acronymes et une feuille de formules mathématiques.
  • Tout le matériel doit être remis au surveillant d’examen.
  • Vous devrez remplir la section sur les renseignements personnels sur votre feuille de réponses. Attendez que le surveillant d’examen donne le signal avant d’écrire sur la feuille de réponses.
  • Si vous ne suivez pas ces règles, votre examenpeut être invalidé.

3. Quel est le format de l’examen ?

  • Un maximum de 4 heures est alloué.
  • Le nombre de questions par examen varie entre 100 et 150 selon le métier.
  • Vous recevrez une trousse d’examen qui contient les questions, une feuille de réponses et du papier brouillon.
  • Toutes les questions sont à choix multiple et de valeur égale.
  • Chaque question a 4 choix possibles (A, B, C, et D). Une seule réponse est correcte.
  • La note de passage est de 70 %

Passez un examen à choix multiple

Les examens du Sceau rouge ne sont composés que de questions à choix multiple. Il n’y a pas de questions pièges. Chaque question compte quatre réponses possibles. Les trois réponses incorrectes sont appelées des leurres parce qu’elles doivent sembler plausibles et vous éloigner de la réponse correcte si vous ne connaissez pas adéquatement votre métier. Vous devrez lire la question avec soin, car un seul mot peut modifier le sens de la réponse.

Exemple:

1. Lequel des métiers suivants est un métier désigné Sceau rouge?

  1. Fleuriste
  2. Serrurier/serrurière
  3. Charpentier/charpentière de marine
  4. Chaudronnier/chaudronnière

Dans cet exemple, la bonne réponse est D. Les trois autres réponses sont des leurres. Il s’agit de réponses plausibles puisque ce sont des métiers, mais elles sont toutes fausses puisque ces métiers ne sont pas désignés Sceau rouge.

Une fois que vous avez choisi votre réponse, remplissez complètement le cercle approprié sur votre feuille de réponses. La feuille de réponses est distincte de votre cahier d’examen.

Si la réponse à la question 1 est D, allez à la ligne 1 et noircissez le cercle correspondant à la lettre D.

Si la réponse à la question 1 est D, allez à la ligne 1 et noircissez le cercle correspondant à la lettre D.

Exemple de la feuille de réponses que vous recevrez lors de votre examen.

This image is an example of the answer sheet you will receive for your exam.

L’examen est corrigé par ordinateur; par conséquent, lorsque vous inscrivez vos réponses :

  • utilisez seulement un crayon HB
  • remplissez complètement le cercle en appuyant bien sur le crayon pour faire des marques noires
  • effacez proprement toute réponse que vous désirez modifier
  • ne faites aucune marque de crayon sur la feuille de réponses
  • assurez-vous régulièrement que votre marque se trouve sur la bonne ligne, notamment si vousavez sauté des questions.

Après l’examen

Qu’arrive-t-il une fois que vous avez passé l’examen du Sceau rouge?

Résultats de l’examen du Sceau rouge

Votre bureau provincial ou territorial d’apprentissage et de certification vous fera parvenir vos résultats d’examen. Il faut compter jusqu’à quatre semaines.
Veuillez consulter votre lettre de confirmation d’examen pour obtenir plus de renseignements.

Les résultats ne sont pas communiqués par téléphone.

Recevoir votre Sceau rouge

Si vous faites votre certification provinciale ou territoriale en même temps que votre examen du Sceau rouge, le Sceau rouge peut être apposé sur votre certificat provincial ou territorial.

Si vous avez déjà un certificat provincial et que vous désirez faire apposer le Sceau rouge sur votre carte, il vous faudra peut-être envoyer votre carte actuelle à votre bureau d’apprentissage provincial ou territorial.
Veuillez consulter votre lettre de confirmation d’examen pour obtenir davantage de renseignements.

Et si vous échouez votre examen?

Le Sceau rouge représente la norme d’excellence dans votre métier. C’est pourquoi les examens du Sceau rouge sont conçus pour vérifier l’étendue nationale du métier. Si vous ne possédez pas suffisamment d’expérience dans certaines tâches et sous-tâches, il se peut que vous ne réussissiez pas à votre première tentative.

Si vous n’obtenez pas la note de passage de 70 %, les provinces et les territoires déterminent combien de tentatives vous pouvez faire et quelle est la période d’attente entre chaque essai. Vous devrez réussir une formation approuvée par l’autorité provinciale ou territoriale de certification concernée avant la troisième tentative et avant chaque tentative ultérieure. Veuillez communiquer avec votre bureau local d’apprentissage et de certification pour obtenir plus de renseignements.

Annexe A : Les métiers Sceau rouge

Les métiers suivants sont des métiers désignés Sceau rouge.
Le nom des métiers peut varier selon la province ou le territoire.

  • Boulanger-pâtissier / boulangère-pâtissière
  • Briqueteur-maçon / briqueteuse-maçonne
  • Calorifugeur / calorifugeuse (chaleur et froid)
  • Carreleur / carreleuse
  • Charpentier / charpentière
  • Chaudronnier / chaudronnière
  • Coiffeur / coiffeuse
  • Couvreur / couvreuse
  • Cuisinier / cuisinière
  • Ébéniste
  • Électricien / électricienne (construction)
  • Électricien industriel / électricienne industrielle
  • Électromécanicien / électromécanicienne
  • Ferblantier / ferblantière
  • Finisseur / finisseuse de béton
  • Horticulteur-paysagiste / horticultrce-paysagiste
  • Jointoyeur / jointoyeuse et plâtrier / plâtrière
  • Latteur / latteuse (spécialiste de systèmes intérieurs)
  • Machiniste
  • Manoeuvre en construction
  • Mécanicien / mécanicienne d’équipement lourd
  • Mécanicien / mécanicienne de camions et transport
  • Mécanicien / mécanicienne de machinerie agricole
  • Mécanicien / mécanicienne de motocyclettes
  • Mécanicien / mécanicienne de réfrigération et d’air climatisé
  • Mécanicien / mécanicienne de véhicules automobiles
  • Mécanicien / mécanicienne en protection-incendie
  • Mécanicien industriel / mécanicienne industrielle (de chantier)
  • Monteur / monteuse d’appareils de chauffage
  • Monteur / monteuse d’installations au gaz (classe A)
  • Monteur / monteuse d’installations au gaz (classe B)
  • Monteur / monteuse de charpentes en acier (barres d’armature)
  • Monteur / monteuse de charpentes en acier (généraliste)
  • Monteur / monteuse de charpentes en acier (Structural / Ornemental)
  • Monteur / monteuse de lignes sous tension
  • Monteur-ajusteur / monteuse-ajusteuse de charpentes métalliques
  • Opérateur / opératrice de grue à tour
  • Opérateur / opératrice de grue automotrice
  • Opérateur / opératrice d’équipement lourd (bulldozer)
  • Opérateur / opératrice d’équipement lourd (excavatrice)
  • Opérateur / opératrice d’équipement lourd (tractopelle-rétrocaveuse)
  • Outilleur-ajusteur / outilleuse-ajusteuse
  • Peintre et décorateur / décoratrice
  • Plombier / plombière
  • Poseur / poseuse de revêtements souples
  • Préposé / préposée aux pièces
  • Réparateur / réparatrice de remorques de camions
  • Soudeur / soudeuse
  • Technicien / technicienne d’entretien d’appareils électroménagers
  • Technicien / technicienne de véhicules récréatifs
  • Technicien / technicienne de système de chauffage à mazout
  • Technicien / technicienne en collision et en carrosserie automobile
  • Technicien / technicienne en forage (pétrolier et gazier)
  • Technicien / technicienne en instrumentation et contrôle
  • Technicien / technicienne en peinture d’automobiles
  • Vitrier / vitrière

Annexe B : Autorités provinciales et territoriales de l’apprentissage et de la certification Les métiers Sceau rouge

Pour obtenir des renseignements sur la formation et la certification en apprentissage, veuillez contacter votre bureau provincial ou territorial d’apprentissage. Un représentant pourra vous guider à travers le processus.

Date de modification :