Étudiez pour votre examen du Sceau rouge

La Norme professionnelle du Sceau rouge (NPSR) ou l’Analyse nationale de profession (ANP) sont une excellente ressource pour étudier, car elles servent de base aux examens du Sceau rouge.

Comment utiliser la NPSR ou l’ANP pour étudier?

Une ANP est divisée selon les sections et les sous-sections suivantes : les blocs, les tâches et les sous-tâches.

Le tableau des tâches de la profession, qui se trouve à la fin de l’ANP, montre comment ces sections et sous-sections sont organisées. Utilisez ce tableau comme outil d’autoévaluation. Prenez en note les activités que vous maîtrisez et celles que vous devez perfectionner.

La nouvelle norme, la NPSR, est divisée selon les sections suivantes : les activités principales, les tâches et les sous-tâches.

Un Guide de préparation à l’examen du Sceau rouge basé sur la NPSR a été conçu pour vous aider à vous préparer à passer l’examen du Sceau rouge lorsqu’il y a une NPSR pour votre métier.

Répartition des questions de l’examen

Il y a trois sources pour montrer la répartition des questions d’un examen du Sceau rouge :

Ces sources indiquent le nombre de questions auxquelles vous pouvez vous attendre pour chaque section de la NPSR ou de l’ANP.

Blocs ou activités principales : une moyenne nationale de 40 % pour un bloc ou une activité principale signifie que 40 % des questions de l’examen porteront sur ce sujet.

Tâches : une moyenne nationale de 10 % pour une tâche signifie que 10 % des questions liées à ce bloc porteront sur cette tâche.

Donc, dans ce cas, s’il y a 100 questions dans l’examen, 4 d’entre elles porteront sur cette tâche (10 % X 40 % X 100 questions).

Le fait de connaître le nombre de questions par section vous aidera à établir vos priorités lorsque vous étudiez.

Révisez la terminologie de votre métier

D’autres appendices de la NPSR ou de l’ANP contiennent de l’information sur les termes utilisés dans un métier en particulier au Canada :

  • Outils et équipement;
  • Glossaire;
  • Acronymes.

Autres ressources

  • Assurez-vous de savoir comment utiliser le code de votre métier (s’il y a lieu).
  • Lisez des manuels de cours. Vous pouvez demander des recommandations à la bibliothèque ou auprès de votre autorité locale en matière d’apprentissage.
  • Essayez de répondre aux exemples de questions de votre métier pour vous familiariser avec les types de questions possibles.
Date de modification :